Les journalistes sont-ils au-dessus des lois?

La racaille journalistique est dans tous ses états, certains pisse-copies ont été agressés lors des manifestations des « gilets jaunes ». Cette violence est bien entendu inadmissible (je plaisante hein…), du moins elle le saurait SI ET SEULEMENT SI les journalistes avaient l’obligation de respecter les lois… et les citoyens lambda!

Dans la pratique, cette caste d’ordure ne respecte rien, ni personne! Et plus grave encore, quand ils violent la loi, aucune sanction n’est prise contre eux. Jamais! La « violation du secret de l’instruction » par exemple est un délit puni par le Code Pénal. Or dans toutes les affaires un peu intéressantes, les pisse-copies diffusent allègrement les pièces d’instruction. Et avez-vous déjà vu un procureur poursuivre un journaliste pour ça? Un seul journaliste condamné pour ça? Jamais!

Un autre exemple: La mise à mort des opposants politiques! Boris Le Lay par exemple, une quinzaine d’années apres le webaster présumé de SOS-Racaille, est traité de tous les noms, trainé dans la boue, par les journalistes. Ceux-ci diffusent-ils au moins un droit de réponse? Jamais! Et de toute manière une fois la diffamation rendue publique, elle reste quoiqu’on en dise, malgré les éventuels démentis! Ici aussi, la « justice » ne fait rien, laisse ces ordures s’exprimer, mentir, diffamer, bafouer!

Et bien entendu la couverture des évênements avec le parti-pris que l’on sait, que ce soit en information nationale ou internationale! Payés par leurs patrons soumis au pouvoir politique, leurs articles sont écrits pour leur plaire, et tant pis pour les mensonges flagrants, les vies de leurs victimes brisées, etc etc. On pourra ajouter les infos délibérement fausses, on se souvient de la fausse interview de Fidel Castro par PPDA! Celui-ci a t’il été sanctionné? Pénalement puni? Viré? Mais non, jamais!

En fait le seul moment où certains d’entre eux se réfèrent à la loi c’est quand ils protègent la vermine en invoquant leur droit à l’ « anonymat des sources »! On croit rêver!

Alors devant ce sentiment de toute puissance de ces vermines qui jouent de la bienveillance de la « justice » il est tout à fait normal que certains d’entre eux se prennent des raclées, et je le dis très clairement, il serait même souhaitable que ceux qui dépassent trop les limites soient mis hors d’état de nuire à jamais. Puisque ces salopes pensent être au-dessus des lois, soumettons-les à la vindicte populaire! A la vengeance populaire!

Les quelques, hélas trop rares, ordures s’étant fait tabasser ces dernieres semaines n’ont donc eu que ce qu’elles méritent. Et elles en méritent en fait plus, beaucoup plus!

60+

31 Commentaires

  1. @TOUS

    A PROPOS DE JOURNALISTES, mes informations sur le nommé FOGIEL sont insuffisantes.

    Dans toutes photos de sa  »fille » Mila, née le 14 avril 2011 aux USA en Floride, le visage est flouté. Dans neuf photos sur dix, Mila est prise de dos.

    Le jour de la naissance de Mila, Fogiel n’avait pu se rendre aux USA pour cet heureux événement. Il a dit par la suite que cette absence était due à des problèmes de santé de son propre père.

    Quand on pose la question sur Internet du père biologique de Mila, on n’obtient aucune réponse claire. On n’obtient que des considérations vaguement générales qui esquivent la question.

    Mais en diverses occasions, Fogiel a dit être lui-même ce père biologique, sans proposer de preuve.

    Wikipédia consacre un paragraphe entier de son article sur Fogiel à la question du prix payé par Fogiel pour ses deux  »filles ». Wiki fait état d’un prix de 100 000 euros par fille. Donc 200 000 euros pour les deux.

    Ce prix de 100 000 euros par fille a été publié par France-Dimanche (tabloïd très lu), juste après la naissance de la seconde fille obtenue par GPA (Lily). Jamais Fogiel n’a attaqué France-Dimanche à ce sujet.

    Jamais Fogiel n’a protesté contre la publication de ces prix par Wikipédia et aussi par divers autres médias.

    Toutefois, en 2018, Fogiel a répondu, à un journaliste d’un média qui lui avait posé la question, que la première de ces filles, Mila, a coûté 9000 euros. Fogiel précise qu’en plus de ces 9000 euros, il a payé 40 000 euros pour indemniser la mère porteuse.

    On trouve dans les médias fort peu de choses sur les mères porteuses de Mila et Lily (il semble que pour les deux filles, ce n’était pas la même mère porteuse). Tout ce qu’on peut trouver est une info donnée par Fogiel lui-même, donc peu recevable comme info, car non neutre. Fogiel assure qu’ayant été préoccupé par les sentiments intimes de cette femme, il lui a posé la question de son éventuelle souffrance, et qu’elle a répondu ceci (sic) :

     » pas de problème ! dès le début, tout a été très clair dans ma tête, c’était VOTRE enfant, PAS LE MIEN !  »

    Aucun témoin n’a encore confirmé ces allégations.

    MON COMMENTAIRE

    Il me semble qu’on est là au coeur des projets mondialistes de métissage généralisé et de destruction de la notion traditionnelle de famille, aussi bien que de peuple bien identifié, complément indispensable à l’acceptation forcée du Grand Remplacement dans toute l’Europe blanche, Russie comprise.

    Fogiel se conduit en petit télégraphiste zélé et obéissant des puissances qui veulent à tout prix détruire l’identité des peuples blancs (les non-blancs, ces puissances n’en ont semble-t-il rien à cirer).

    On peut noter une contradiction flagrante dans l’attitude de Fogiel : il est un petit soldat (grassement récompensé) de la destruction de la famille traditionnelle, donc de l’identité des personnes et des peuples, mais il tient à affirmer à tout l’univers, sans proposer de preuve, qu’il est le père biologique de Mila. On se demande ce que ça peut bien lui faire, puisqu’il nie farouchement l’intérêt de la filiation biologique maternelle (en effet, il milite pour la GPA). Cette négation est d’ailleurs discriminatoire envers les femmes. Sauf erreur de ma part, on ne trouve jusqu’ici personne pour relever ce grand écart monumental.

    Ce message ne constitue qu’une première approche. Une étude approfondie serait nécessaire. Il doit exister des moyens factuels d’en savoir plus sur cette paternité biologique proclamée.

    P.S. en fouinant moins d’une heure en tout pour écrire ces lignes, je n’ai pas eu le temps de m’informer sur la législation en vigueur en Floride pour la filiation des êtres humains. Un extrait de naissance authentique des deux filles nous en apprendrait peut-être davantage.

    Mais cette petite heure m’a permis d’apprendre que Fogiel, d’après  »Gala », serait aujourd’hui la  »personnalité préférée des français », pour au moins la troisième fois consécutive. Ah bon ? j’ai cru jusqu’ici que c’était Noah !

    QUESTION SUBSIDIAIRE

    Quelqu’un dans ce site peut-iil nous en apprendre un peu plus sur ce cas emblématique très médiatisé ?

    0
    • Dans Paris Match d’il y a quelques mois, fogiel prétendait que son compagnon et lui-même étaient chacun le père biologique d’une de leurs filles.
      Les visages sont floutés par que la loi interdit de publier les photos des mineurs, entre autre à cause des pédophiles, depuis plusieurs années. Ce n’est pas très vieux, mais je ne vous donnerai pas la date.
      Les aspects financiers de ces trnsactions étaient passés sous silence, dans cet article, ou à peine évoqués.

      0
  2. Bonjour à tous les patriotes d’Occident.

    Il y a déjà 150 ans de cela Friedrich Nietzsche disait:
     » Encore un siècle de journalisme et tous les mots pueront.  »

    Eh bien on y est, en plein. Les journalistes continuent de faire ce pourquoi ils sont payés ( et grassement payés ) désinformer encore et toujours. Ce sont des prostitués serviles aux ordre du pouvoir en place.

    4+
  3. Merci a Léon, dernier des mohicans et autres contributeurs, ma semaine de travaux forcés démarre avec un sentiment de joie intérieure, tout n’est peut être pas encore foutu.

    2+
  4. Pourquoi, vous lisez les journaux ? et regardez les JT ? Ah bon, ben pas moi A oui juste un truc la rubrique d’E. Zemour dans le Fig Mag le vendredi c’est tout.

    1+
  5. @Léon

    Cher Léon,

    je suis à peu près le seul commentateur de votre site à n’être pas toujours en plein accord avec vous, ce qui ne donne que plus de valeur à ce qui va suivre.

    Vous n’imaginez pas combien votre édito sur les journaleux m’est allé droit au coeur.

    Soyez cent fois félicité, cent fois remercié pour cet édito courageux, salutaire et nécessaire. Je n’aurais pas écrit mieux, tout ce que j’aurais pu écrire aurait été moins bon.

    Car vous avez touché là à un point névralgique du malheur qui fond peu à peu sur notre peuple français.
    La caste journalistique déshonore sa profession depuis trop longtemps, et en toute impunité comme vous le souligner si bien. Elle se fait honteusement complice PAR ACTION de tous les ennemis du peuple français, particulièrement de celui qui revendique son patriotisme.

    Ces gens-là sont au-dessus des lois. La complicité tacite des magistrats envers ces continuelles violations du Code Pénal par ces  »pisse-copie » est impardonnable, insupportable.

    Personne d’autre que vous n’a jusqu’ici publié, ni dans la presse écrite ni dans l’audio-visuel, la vérité criante contenue dans votre édito. C’est un scandale continuel qui mérite la qualification de criminel.

    Comme par hasard, de nombreuses statistiques fiables ont montré de longue date que 80 % des journalistes sont des militants de gauche venimeuse la plus détestable. Est-ce pour cela que la justice ferme cyniquement les yeux ?

    Vous avez raison d’écrire que ces gens ont finalement une espèce de droit de vie et de mort sociale sur les particuliers et sur les entreprises. C’est fou, c’est complètement ANORMAL.

    J’ai eu l’occasion de lire plusieurs ouvrages écrits par des journalistes américains. L’un d’eux a publié dès avant 1960 un livre sur l’histoire de la bombe atomique. Il faut voir le sérieux, le travail de fourmi de cet homme, un travail de savant presque. Ils a pris la peine de s’informer de façon approfondie sur tout ce qu’il évoque. Son livre (400 pages tout de même !) est passionnant, même pour des scientifiques de métier comme moi. J’y ai appris entre autres que Dupont de Nemours avait voulu faire cadeau à l’Etat fédéral US de la maçonnerie titanesque qui fut construite pour les premières centrifugeuses d’uranium de l’histoire humaine, mais que ce genre de cadeau étant illégal aux USA (il y a de nombreux mois, j’ai évoqué cette anecdote dans RL), il a alors demandé un prix total de UN DOLLAR, ce qui a fait rentrer la transaction dans la légalité.
    Cet homme vous expose les installations du Nevada comme si vous y étiez, ils vous explique avec force détails techniques tous les appareils, toutes les technologies, tous les problèmes insolubles vaincus à force de génie humain, qui ont concouru à la mise au point de cette première bombe A de l’Histoire. Je ne vous dis pas le nombre d’ouvrages et de documents ardus qu’ll lui a fallu consulter !

    Quand j’ai terminé cette lecture, ça m’a fait rêver : ça c’est du vrai journalisme, du boulot de vrai pro hautement respectable.

    Et ce qu’il y a de bien dans cet homme, c’est que nulle part dans ce livre il ne dérive dans des considérations politiques, il parle des responsables politiques de cette époque (les derniers mois de la présidence Roosevelt) uniquement pour dire ce qu’ils ont voulu et fait EN RAPPORT AVEC LE SUJET DU LIVRE, sans l’ombre du plus petit commentaire. Son ouvrage est un véritable reportage scientifique au coeur de cette réalisation surhumaine qu’a été la domestication de l’énergie atomique. Un tel travail honore le journaliste et aurait mérité un prix.

    En France aussi, nous avons eu de vrais journalistes, je ne vais pas assommer mes habituels détracteurs et insulteurs de votre forum avec une liste même résumée, mais je citerai au moins Albert Ducroq, qui a couvert les expéditions Apollo. Il avait pris la peine de s’informer sérieusement sur quelques fondamentaux de l’astronomie et de la gravitation universelle. Iil en avait appris assez pour tenir la route devant un tel événement

    Cet homme avait été passionné par la prouesse scientifique et technique de cette épopée des premiers hommes sur la lune, et lui aussi s’était donné la peine de travailler comme un ***** pour tenir la route devant ce qui reste 50 ans après encore comme une formidable Odyssée jamais égalée depuis.

    Un exemple : la nuit du 23 juillet 1969, celle où Armstrong et Aldrin ont foulé sol lunaire, comme deux milliards d’autres êtres humains, je n’ai pas dormi, j’ai visionné en tv directe cette aventure que je n’aurais jamais espéré voir de mon vivant. Quand le plus extraordinaire fut assimilé, Albert Ducroq donna la parole à des auditeurs. Par hasard, l’un de mes amis l’a interrogé dans ce direct, je l’ai reconnu aussitôt à sa voix (on ne voyait pas les auditeurs qui appelaient) , il s’appelait Laffont (je ne viole aucun secret un disant ce nom, il y a tellement de Laffont en France). Il a posé à Albert Ducroq une question fort intelligente :

     »Y a-t-il de l’eau sur la lune ? »

    Eh bien Albert Ducroq s’était documenté d’avance sur cette question, il avait étudié tout ce qui se savait là-dessus, je passe les détails, et il avait répondu qu’on ne pouvait pas trancher la question en une seule expédition, mais que tout était prévu pour les suivantes et il a même donné des détails sur les techniques pour cette recherche. Je sais que cette question n’était pas arrangée d’avance avec ce journaliste, car ce Laffont était un de mes proches (on avait fait nos études ensemble et on s’était tous deux retrouvés à Paris) et je lui ai posé la question dès que nous nous sommes revus (quelques semaines plus tard), il m’a dit  »non, j’étais surpris que personne nez ose cette question, alors je l’ai posée à tout hasard et j’ai été ahuri que M. Ducroq l’ait acceptée ».

    Cet Albert Ducroq n’est pas le seul, je peux en citer d’autres

    Mais ceux-làne font pas carrière de nos jours. Ceux qui font carrière sont obligatoirement politisés….à gauche toute ! of course ! et peu importe la vérité, ils appliquent systématiquement la célèbre boutade de Pierre Lazareff  »une information suivie d’un démenti, ça fait deux informations » . CE SONT DES SALAUDS.

    Des carrières étonnantes sont aussi dues à des préférences journalistiques non politiques, mais bon, passons……….

    Il serait temps qu’une déontologie solennelle soit instaurée, semblable à l’Ordre des Médecins, qui réglemente pour de bon ce métier.

    La vérité, la neutralité ABSOLUE et l’honnêteté de l’information devraient de toute urgence être garanties par cet ordre des journalistes, par des sanctions accablantes en cas de manquements, exactement comme pour les médecins qui abusent. Ce devrait être pour eux un devoir intangible de ne jamais révéler leurs opinions politiques perso et de vérifier tout ce qu’ils affirment avec la plus extrême rigueur.

    D’éminents savants donnent des cours, et on ne saît jamais leurs préférences politiques : on ne les écoute que mieux ! d’ailleurs ce règlement permettrait seul de lever tout soupçon sur certaines nominations surprenantes n’ayant que peu à voir avec le mérite !

    En attendant qu’un tel organisme voie le jour (hélas ce n’est pas pour demain), je ne vous trouve ni scandaleux ni excessif de dire que si des punitions providentielles causaient des ennuis à cette caste de rats d’égoût, ça ne vous attristerait pas outre mesure. Je partagerais volontiers ce sentiment avec vous.

    Il fallait que cet édito soit écrit et publié, vous l’avez fait, BRAVO ET MERCI

    10+
    • @ Dernier Mohican

      «Il serait temps qu’une déontologie solennelle soit instaurée, semblable à l’Ordre des Médecins, qui réglemente pour de bon ce métier.
      La vérité, la neutralité ABSOLUE et l’honnêteté de l’information devraient de toute urgence être garanties par cet ordre des journalistes, par des sanctions accablantes en cas de manquements, exactement comme pour les médecins qui abusent.»

      Cher Ulysse,

      Je vous suis depuis RL et c’est toujours un plaisir de vous lire quand bien même je ne partage pas toujours vos point de vue. Votre érudition et votre esprit de synthèse sont remarquables.

      Mais pour une fois, je ne peux m’empêcher de répondre à votre dernier post.
      Je m’attarde sur l’extrait cité plus haut et m’interroge sur la pertinence d’une telle institution : l’Ordre des Journalistes ! Voilà certainement un beau projet. Mais croyez vous sincèrement dans le bien-fondé d’un nouveau machin destiné à sanctionner les bons et mauvais élèves de la presse. Qui voyez vous comme pairs de cette institution : des journalistes de gauche de droite, centristes, catholiques, boudhistes, anarchistes, royalistes, ecolos, musulmans, marxistes, trotskistes, maoistes, souverainistes, atlantistes, européistes, germanophiles, sexistes, homosexuels, bisexuels, trans, etc Non, il faudrait que les journalistes soient d’une Neutralité ABSOLUE, c’est à dire, qu’ils ne manifestent aucune opinion politique, idéologique, économique, esthétique, ou autrement dit, qu’ils soient politiquement-correcte! Dans le cas contraire, on leur donnerait des sanctions accablantes. Si je vous suis bien, on devrait d’abord les mettre à l’amande ; ensuite, on pourrait confisquer leurs biens, si ce n’est pas suffisant, les mettre en taule, et en cas de récidives multiples, pour s’assurer qu’ils n’écrivent plus, tirer au flashball en visant leurs mains. Monsieur Léon, apprêtez-vous à faire vos valises pour le prochain wagon en direction du goulag européen au fin fond de la Transalbanie.
      Qui nominerait les pairs de cette Ordre des Journalistes : Drahi, Bolloré, Pinault, Bouygues, Malène Schiappa , Castagneur, Macron, les GJ ?
      Cela ressemble étrangement à ce qu’il se passe dans la plupart des dictatures, macronniènne y compris.
      Pour être certain de la neutralité, on pourrait y mettre aussi des robots avec des organigrammes d’IA :
      [ Des robots-journalistes déjà bien meilleurs que les vrais ! Et en plus, des journalistes aiment travailler avec eux ! C’est ce qu’ont affirmé des professionnels de médias scandinaves qui publient des articles produits automatiquement par des machines.

      « Ce sont même nos employés les plus efficaces ! » (et les moins onéreux hahaha), a assuré Robin Govik, directeur du numérique de MittMedia devant une salle comble et médusée lors du festival South by SouthWest au Texas. Car, en gros, ils sont plus productifs, plus fiables et plus lus. !!!
      https://www.meta-media.fr/2018/03/15/des-robots-journalistes-deja-bien-meilleurs-que-les-vrais.html ]

      Bientôt le Billet de Léon éditer par robot d’IA sur Euronews, accrédité par le Décodex.
      Bienvenue dans le meilleur des monde.

      2+
      • La neutralité absolue est impossible à atteindre. La déontologie des médecins se borne à ne pas coucher avec leur patient et à ne JAMAIS critiquer leurs confrères, crime impardonnable s’il en est.
        Le reste, absence d’obligation de moyens avéré, secret professionnel de Polichinel et incompétence notoire sont pris en charge par les assurances et âprement défendus par le CRCI.
        Tous les patients sont battus d’avance.
        La déontologie n’est qu’un garde-fou contre le pire, pas une sécuirté.

        3+
      • @i_samoa dit : 14/JAN/2019 À 8 H 51 MIN

        j’entends bien vos arguments. Je vous dis tout de suite que je ne tiens pas spécialement à ma suggestion.

        Elle ‘était qu’une idée pour répondre à un problème, bien évidemment il peut y avoir d’autres idées, que les miennes !

        Le problème soulevé est bien réel, toutes les dérives énumérées par Léon sont bien réelles.

        Il faut donc trouver une solution.

        Que faire quand un journaliste viole ouvertement le secret de ‘instruction ? et avec arrogance ! (car il est fier d’avoir déniché une info secrète et de la publier) que faire quand il publie impunément des contre-vérités ?

        Un professeur qui enseignerait des théorèmes faux serait immédiatement repéré et chassé du corps enseignant (par exemple un prof de Physique qui enseignerait que la force dépend de la vitesse, alors qu’elle ne dépend que de l’accélération). C’est pourtant ce que font chaque jour les journalistes actuels !

        Que faire pour que les journalistes aient le culte de la vérité ? ils l’ont perdu depuis si longtemps !

        Que ma suggestion soit bonne ou mauvaise, ce n’est pas l’essentiel. Si elle est bonne, on poursuit l’idée plus loin et on voit ce qu’il est possible de faire (cela nécessiterait des débats bien creusés), si elle est mauvaise, alors, immédiatement, direction corbeille à papiers !

        Mais le problème majeur soulevé par Léon, il faut de toute urgence s’y attaquer.

        Dans un premier temps, il faudrait s’entendre sur la liste de ce qu’il faut exiger pour corriger la mauvaise situation présente.

        Il me semble qu’on peut s’entendre sur quelques principes généraux qu’on veut pouvoir exiger des journalistes :

        1) n’affirmer que ce qui est vrai et vérifié. Si on veut évoquer sans pouvoir affirmer, le lecteur doit être prévenu.
        Comment garantir cette obligation sans attenter à la liberté du journaliste ? voilà qui mérite débat !

        2) ne jamais mentir en connaissance de cause.

        Par exemple la diabolisation de Jean-Marie Le Pen a été édifiée mensonge après mensonge, pilonnés nuit et jour pendant des années. Non, JMLP, qui a bien assez de défauts, n’a jamais été un sympathisant des nazis ! non, il n’a jamais été un ardent partisan de la  »solution finale du problème juif » ! ces mensonges int eu un but qui a été atteint : dissuader les français de s’intéresser aux propositions politiques e JMLP. Cette déloyauté ne peut plus être acceptée !

        Vous avez même des  » journalistes  » qui osent écrire, et qui persistent et signent, que le Maréchal Philippe Pétain aurait activement collaboré avec le chancelier Adolf Hitler pour dresser avec lui les plans de camps de concentration allemands de la WW2 !le nombre de lycéens qui croient ça est effarant ! le nombre de ceux pour qui la WW2 se réduit à a Shoah est tout aussi effarant ! cela donne à nos enfants une opinion déformée de notre Histoire et tend à les culpabiliser injustement par rapport à des crimes que les français n’ont jamais commis ! ce qui va loin ! ce qui explique en partie la démoralisation du pays !

        Alors je le répète, je ne tiens pas plus à mon idée d’un Ordre des Journalistes qu’à toute autre idée ; ce qu’il faut, c’est mettre sur la table les problèmes qu’on veut résoudre et s’efforcer de trouver des solutions. Que tous ceux et celles qui aiment la vérité nous fassent part de leurs idées !

        3) la neutralité rigoureuse doit être observée par les journalistes.

        4+
        • Les journalistes à de rares exception près se couchent devant le politiquement correct, la ligne du parti à l’époque des soviets, pour ne pas avoir de problèmes.

          Donc, entre ceux qui promeuvent la ligne du parti car ils y adhèrent et ceux qui par veulerie n’osent pas la dénoncer, la plupart des journalistes deviennent des propagandistes du parti et dans ces conditions au nom de quoi le parti les puniraient lorsqu’ils violent la loi sur le secret d’instruction pour lyncher en place publique des ennemis ou des dissidents du parti ?

          2+
  6. C’est le même problème avec les avocats : mensonges, manipulations, trahisons, dissimulations de documents aux juges, diffamation, insultes, mépris (dossier aide juridictionnelle), en toute impunité ! Ordre des Avocats, Procureur, Ministre de la Justice : tous complices ! Pauvre France ! Que Dieu sauvé la France et les Français.

    7+
  7. un journaliste, c’est une pute ou un chomeur !! c’est la raison pour laquelle ils ont le trou du cul plus gros que la bouche !

    6+
  8. Prenons les « stars » de la profession : les Lapix, Elkrief, Demorand, Bourdin etc etc … Une douzaine, mettons. Il est bien évident que pas un ou une de cette douzaine n’a voté Le Pen au 2ème tour de la présidentielle. 100% Macron et l’hostilité au FN/RN est en quelque sorte la norme. Et ils s’étonnent que de plus en plus de français leur vomissent dessus ?!

    9+
  9. Maintenant certains zélés se sont même trouvé un alibi pour ce faire protéger. Ils sont maintenant des lanceurs d’alerte…

    5+
  10. Les journalistes c’est comme les racailles de banlieues, une espèce protégée.
    Evidemment cette espèce là n’est pas protégée pour rien, ils sont la voix de leurs maîtres politicards. Ils font passer toutes les bonnes paroles et oublier les magouilles financières.
    Et puis les politicards doivent, comme les racailles de banlieues, les craindre un peu ! Ils sont au courant de pas mal de choses qui pourraient nuire aux belles carrières de la caste.

    13+
  11. Eh bien j’en dis qu’il est temps de passer aux règlements de comptes. Hier à Toulouse une journapute s’est chiée dessus, elle a même été menacée de viol. Un ou deux autres connards, agent de propagande chez LCI se sont fait pourchasser par des gueux réfractaires et haineux… Putain ! Il est temps quand même !
    Alors ne nous étonnons pas de les entendre pleurnicher ci et là sur leur sort: c’est bien fait pour leurs sales gueules !
    Aujourd’hui même est lancée la bataille des Européennes et, comme par hasard…un bouquin à charge contre les Le Pen est publié ! Putain…! Encore une Cohencidence !
    Au niveau international, comme le soumet le maître des lieux, Trump a des costumes sur mesure et jamais aucune rectification ou reconnaissance des effets positifs sur l’économie et l’emploi aux USA, alors que c’est un indice qui devrait nous rassurer en Europe pour l’avenir de l’emploi. Eh bien non, queue dalle !
    Alors passons les Serbes dans les années 90 qui étaient accusés de tous les crimes contre l’humanité: Ben ouai allons ! Des criminels qui s’en prenaient aux musulmerdes qui leur pourrissaient la vie et que très peu de plumitifs, des années ensuite, ont reconnu que les Bosno-merdes étaient les pires saloperies qu’il soient; et on peut citer des tas d’exemples du genre. Quant à cette corporation de saloperies ambulantes, je n’ai aucune empathie à son égard et que ce n’est que monnaie rendue.

    24+
    • Vous avez tout à fait raison. Lassé d’entendre parler des crimes contre l’humanité commis par les Serbes, je m’étais astreint à regarder le journal télé de PPDA toute une semaine, tous les soirs.
      J’ai appris des horreurs : dans cette seule semaine, un bébé avait été légèrement blessé au front (!), les muz interviewés se plaignait de ne pas avoir pris de douche depuis une semaine (!!!). C’est véridique, c’était les plus grave évènements de toute cette période, serinés, rabachés en boucle tous les soirs et tous les jours à la radios, faisant passer les broutilles pour des abominations.
      Par contre, je n’ai jamais entendu parler des sévices endurés par les Serbes, les viols quotidiens que subissaient les jeunes filles pour humilier leur famille, les menaces et pire qu’ils subissaient à longueur de temps.
      Il y a maintenant des enclaves serbes dans les zones musulmanes, merci Kouchner, pour qui il fallait absolument donner le kosovo aux musulmerdes. On n’a jamais parlé des crimes et des tortures subis par les Serbes avant l’entrée dans cette fausse guerre soutenue par le gouvernement Français, aucune publication, hors FN, n’est jamais allée dans le sens anti-muz, les pires criminels contre l’humanité qu’il y ait jamais eu.
      L’art de la désinformation, de monter en épingle de tous petits faits pour bourrer les crânes un peu faibles et les tours de cons sont faits. Manipulation aisée de ceux qui ne pensent pas et ont la complaisance d’avaler l’info sans réfléchir. A la botte du pouvoir, les journalopes. Serviles, minables, menteurs, la lie de l’humanité, comme les avocats et les juges. Les politocards, je n’en parle même pas, eux, s’ils ont une âme, c’est pour l’avoir trouvée dans un caniveau.

      9+
    • Menacer une femme de viol, qu’elle soit journaliste ou n’importe quoi d’autre, c’est extrêmement grave. Ca ramène ces « hommes » au rang des nègres qui utilisent le viol comme arme de guerre. Franchement, il n’y a pas de quoi se vanter. Même si j’ai horreur des gauchistes et de tous ceux à la botte du pouvoir, je trouve inadmissible et vil d’utiliser ces méthodes de barbares.
      Aucun honneur, ces gens. Bien dans leur époque et sans respect de personne.

      3+
  12. Les GJ s’en prennent aux journalistes et aux politiques, au système polico médiatique dans son ensemble. C’est cette violence contre les « dominants » pour reprendre la terminologie marxiste qui sème la terreur dans les hautes sphères. Pour un révolutionnaire de l’établishment, ce sont les élites, journalistes et politiques mainstream, les seules personnes autorisées à désigner à la vindicte populaire les « dominants » (mâles blancs, pollueurs, salauds de riche etc…). Le fait que des quidams en gilet jaune les désignent comme « dominants » et s’en prennent physiquement à leurs biens ou à leur petite personne est un crime de lèse majesté, un signal fort envoyé aux bobos moralisateurs que leur domination ne tient plus que grâce aux cordons de CRS.

    14+
    • Ils défendent leur bifteck ! C’est aussi simple que cela !
      Tu verras pas samedi prochain Ruth Elkrief ou Pascal Praud, emmaillotés jaunâtres sous l’Arc de triomphe balancer des pavés estampillés BFM sur la gueule des pandores !

      12+

      Image

      • @🇫🇷 LF Guignol’s bande FM et BFM 13/JAN/2019 À 21 H 12 MIN

        Ah mince alors ! votre message me fait soudain réaliser que la P….Elkrief, depuis pas mal de temps, prend de plue en plus un teint jaunâtre de femme éternelle malade du foie. Sa tête évoque une vieille porcelaine poussiéreuse beige sale oubliée dans un grenier de ma grand-mère, sur un antique petit buffet bancal menuisé peint en marron, entre un vieux moulin à café Peugeot, deux chaises empaillées de guingois fanées et un vieux lampadaire au pied en bois tourné, à l’abat-jour de papier translucide crevé. Si je la voyais en entier, je l’imagine jambes croisées, en jupe sévère unie, entre bleu marine et noir, les bords retombant sous les genoux, et chaussures noires sans fantaisie aux gros talons de bois style 1942.

        Comme disait l’autre moraliste : » il est inutile de s’énerver contre une femme ; il suffit d’attendre  ».

        0

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié apres contrôle.