Et revoila la fiotte Campion et ses manouches!

Ca c’est pas mal! On se souvient tous que les forains, manouches, voyageurs, etc etc promettaient il y a quelques semaines de tout casser, de foutre le feu, et même, horreur sublime, d’enculer Macron sur les marches de l’Elysée! Ceci après l’arrestation du « boxeur manouche » dans une manif des « gilets jaunes ». On se régalait à l’avance de ces réjouissances, mais une fois de plus les manouches ont prouvé qu’ils ne sont que des fiottes: Rien! Ils sont restés dans leurs caravanes à préparer leurs prochains casses et saucissonages de vieillards!

On a appris après que l’ordre était venu du « chef » de la bande de crapules, Marcel Campion, ayant reçu de mystérieuses sommes d’argent (on a parlé de 10 millions d’euros) de mystérieux hommes en noir.. et l’assurance que sa candidature à la mairie de Paris était « considérée avec bienveillance » à l’Elysee. Hidalgo, y’en a marre!

Eh bien aujourd’hui voila que la même fiotte, Campion, appelle ses troupes à mettre le bordel dans la nouvelle action des « gilets jaunes »! Marcon aurait-il réclamé la restitution des 10 millions d’euros? Ou bien plus sûrement Campion aurait-il compris qu’il ne sera jamais maire de Paris, suite aux réaction après ses propos qualifiés de « homophobes » par les associations bien-pensantes. Vous vous rendez compte? Un homophobe à la mairie de Paris, quelle horreur! Après la tapette Delanoé et la gouinasse Hidalgo, il faut une bonne pédale pour la relève! Ceci dit, entre Hidalgo et Campion, pas d’hésitation: On flingue les 2!

On va donc voir si la fiotte tient ses paroles et si les hordes de dégénérés rempailleurs de chaises qui roulent en BM, mercédes et Porsche, vont venir tout casser, rejoignant ainsi les voyous gauchistes qui ont quasiment totalement pris en main les « gilets jaunes ». Alors? L’alliance des vermines va t-elle se faire? Le suspense est entier!

Certaines mauvaises langues insinuent que c’est la momie de l’Elysée qui aurait suggéré en douce à Campion de rameuter ses troupes pour faire chier son mari, l’ambiance dans le couple macron étant au plus mal. On ne peut bien entendu pas croire à ces ignobles mensonges…

33+

18 Commentaires

  1. Campion, tout comme ses frères gitans est un mange merde sans couille.
    Tout dans la gueule mais rien dans le froc. Ce vieux con n’a qu’une idée en tête prendre la place de l’espingouine lécheuse de babouches Hidalgo.
    Les gitans c’est la même sous-race que les crouilles. Ca se sent fort en bande mais ça pisse dans son froc et rase les murs quand c’est seul.

    2+
  2. Le/la futur maire de Paris est sûrement Villani. Il a bien la tête de l’emploi. Moi qui aimait bien les maths c’est a coup a m’en dégoûter.

    0
  3. il s’est pas foulé le campion!! il est pas fou , il va pas tuer la poule aux oeufs d’or. un simulacre comme pour dire « on compte pas pour du beurre « histoire de ne pas passer pour un cave, rien a en attendre.

    3+
  4. Exactement, du Frédéric Dard, je dirais même « du grand dard »…
    Quand aux voleurs de poules ça m’étonnerai qu’ils viennent se frotter aux crapules flicardes déployées par la fiotte macron. Le courage a ses limites, surtout des limites.

    9+
  5. SUPER ton com Léon !!!! je me suis éclaté !!!! tu me fait pensez a Frédéric Dard (San-Antonio)le seul personnage a me faire rire !!! dans ta définition des personnes ( A VOMIR)!!!!!!! pour revenir plus sérieux je te Salut Léon !!

    8+

    Image

      • @Léon

        Merci, de m’avoir fait éclater de rire en cette matinée qui avait commencé dans l’habituelle grisaille sale qui s’est abattue sur la France depuis mai-juin 2017……

        Mieux que Nostradamus, Baudelaire avait eu une fulgurante vision de l’avenir français le jour où il a écrit :

         » Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
        Sur l’esprit gémissant en proie aux linge ennuis
        Et que de l’horizon embrassant tout le cercle
        Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits
        (…..)  »

        Cher Léon, des manouches on sait ce que c’est par chez moi, il y en a toute une nursery dans un gros bourg de campagne à moins de 20 km de Narbonne. Votre brève évocation de ces honorables membres de communautés évangéliques itinérantes est criante de vérité.

        Hélas, j’ai perdu le dessin de Konk qui représentait des flics en train d’observer un campement de manouches à la jumelle, .ce qui leur permettait de voir, en zoomant, d’énormes Mercédès et autres grosses cylindrées rutilantes flambant neuves auxquelles étaient attelées des caravanes dernier modèle plus confortables que des appartements parisiens du VIII ième. Et juste à côté d’une des plus cossues de ces caravanes, on pouvait deviner des petites vieilles en train de tresser des paniers d’osier.
        Et l’un des flics scotché à ses jumelles dit à son collègue :

         »tout de même, on n’aurait jamais pu croire que ça rapporte autant de faire des petits paniers ! »

        Si quelqu’un peut retrouver ce dessin, merci d’en faire profiter ici les lecteurs du site. il est désopilant et cent fois plus évocateur que mes pauvres mots. (Konk, au minimum l’égal de Faizant et de Dubout dans l’art du dessin humoristique plus efficace que n’importe quelle arme de destruction massive. Rien qu’en racontant les plus drôles des dessins de Konk, je fais plier de rire ceux de mes amis qui ne les ont jamais vus).

        Un qui fait le plus rire rien qu’en le racontant est celui imaginé par Konk le lendemain d’une annonce fanfaronne du ministre de l’intérieur de Jospin (Vaillant, sauf erreur de ma part), qui se félicitait que (tenez-vous bien)  » l’augmentation de la délinquance avait diminué ». En effet, on était passé d’une année à l’autre de 6,08 % d’augmentation des crimes et délits à seulement 6,03 % d’augmentation des crimes et délits.

        Alors Konk avait dessiné, en grand format, avec tout son talent, un  »quartier » en peine activité un jour banal comme les autres. Une grande place publique : des gens qui s’étripaient dans la rue, d’autres qui couraient revolver en mains, le visage mi-masqué par un foulard noué autour du cou, un en train d’étrangler un autre, tous deux debout, des vitrines cassées de chaque côté de la place. Des personnes allongées par terre n’importe où, dans toutes les positions imaginables. Des poubelles renversées. Des abribus saccagés. Des femmes poursuivies, toutes jupes retroussées, par des mecs qui cherchaient visiblement une actrice pour tourner dans une tournante ; de la fumée un peu partout. Des véhicules aux pneus crevés stationnés en plein milieu de la place, à moitié désossés. Et au second plan à droite, vu de profil, un bus en train de cramer, toutes roues crevées et toutes vitres explosées, des flammes s’élevant à l’intérieur derrière certaines vitres cassées ; mais la chauffeur, stoïque, encore à son poste, dans sa llvrée sombre de chauffeur professionnel, casquette sur la tête.

        La légende du dessin était une reproduction des grands titres de la presse :  »diminution de l’augmentation de la délinquance, qui passe de 4,08 % à 6,03 % ». Et un phylactère émanant visiblement de la tête du chauffeur, où l’on pouvait lire ses pensées; Et ses pensées, c’était :

         » Eh bien là, on ne doit plus être loin de 6,02 % ! »

        J’en ai comme ça des dizaines qui traînent dans ma tête, inoubliables…….

        9+
        • Toujours ce putain de correcteur automatique, pourtant je relis, je relis mais c’est tellement petit là où on saisit…

          Donc dans le célèbre poème de Baudelaire  »les LONGS ENNUIS bien sûr, et à la fin, la diminution de l’augtmentation de la délinquance qui passe de 6,08 % à 6,03 % et non de 4,08 % à 6,03 %. A part ça le reste est bon.

          3+
            • Cher Léon, merci à vous et au fidèle internaute qui l’a envoyé pour le dessin !. Quelqu’un qui apprécie Konk est forcément quelqu’un de bien, pas besoin de vérifier !

              Il faudrait retrouver l’autre dessin, celui où le pauvre chauffeur du bus en flammes pense que la bordel environnant est susceptible de faire bouger les statistiques officielles de la délinquance de un centième de pour cent…c’estv un dessin aussi riche que ceux du regretté génial DUBOUT. LA délinquance y est décrite sans besoin de parole, d’une façon lumineuse !

              0

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié apres contrôle.