T’avais tout faux, Titi…

Il avait tout faux, Titi! Il était français et Blanc.Il jouait de la musique pour survivre, « sans domicile fixe » depuis plusieurs années. Il n’emmerdait personne, ne zonnait pas avec des chiens pouilleux et agressifs, n’emmerdait pas les passants pour leur soutirer des clopes ou du fric. Il ne demandait rien à personne, et était apprecié de tous les chamoniards.

Ah, s’il avait été musulman et nègre, s’il avait été camé et pochard, s’il avait agressé les passants sans raison ou pour les voler, il n’en serait pas là: Il serait choyé par les associations qui défendent la racaille, par ces vieilles rombières décaties qui défendent les clandos, etc etc.

Que la vermine n’ait pas peur, Titi ne prendra pas leur place: Il a été découvert mort dans des toilettes publiques à Chamonix. Un parmi d’autres.

https://www.ledauphine.com/haute-savoie/2019/03/11/titi-sans-domicile-fixe-depuis-plusieurs-annees-est-decede-dans-la-rue

51+

24 Commentaires

  1. Trop frais, trop triste, ça se bouscule dur dans ma tête, je ne parviens pas à réagir à chaud, je ne dirais que des conneries sans doute. Mais qu’arrive-t-il donc à notre pauvre pays ? dans quelle vide, dans quelle infinie chute libre est-il en train de se faire aspirer vers le bas ? si la mort avait un visage, ne serait-ce pas celui-là ? la chute dans l’infini de l’absurde….merde merde merde, des fois comme ça on se prend à être tenté de renoncer une fois pour toutes….le génial mathématicien Baire, un des plus géniaux esprits de ce qu’on appelle cyniquement  »La Belle 2poque », n’a rencontré ici-bas que le malheur, et au milieu de ses inventions mathématiques entièrement originales et d’une profondeur sublime (c’est dur de ne pouvoir en parler à des masses)…..il a ouvert de domaines jamais explorés avant lui…il a écrit un seul poème dans sa triste vie, un seul, où il décrivait cette aspiration par la mort. Il songeait sérieusement à s’en aller par auto-égorgemant pour en finir une fois pour toutes, à l’aide des son rasoir (vous savez, les antiques rasoirs des anciens coiffeurs, une sorte de couteau légèrement recourbé à une seule lame effrayante de 30 cm de long, d’une finesse indescriptible, ce qui fait qu’un seul geste maladroit et elles se seraient enfoncées toutes seules dans la chair, capables de de vous décapiter par la seule action de la gravité terrestre….le titre et refrain et rime unique de cet unique poème était  »rasoir, rasoir »……

    6+
    • L’utopique devise Liberté-Egalité-Fraternité étendue au monde entier ne s’applique qu’au monde entien. Il n’y a plus de place pour les « Titi » de chez nous, une espèce considérée comme en voie de disparition programmée. Place aux invasions barbares! Avec la fin du cash nos SDF devront s’équiper d’un terminal pour recevoir la « petite pièce » du passant charitable? aumône imposable cela va s’en dire. La république des repus doit financer ses gueuletons.

      3+
  2. A l’attention des Françaises sans domicile :

    Homme salarié, un peu plus de 50 ans, sérieux et équilibré, propose colocation à Rennes : modeste chambre meublée dans appartement T3 (salon-séjour plus deux chambres) situé près du boulevard Clémenceau. Bus N° 3 – Métro à 10 minutes – Parking gratuit – Chats non acceptés.

    Esprit de convivialité et bonne humeur indispensables.
    Individus alcooliques, drogués, acariâtres, bougons, aigris, râleurs, grincheux et agressifs s’abstenir.

    Loyer = 0 €
    Participation aux charges = 60 € par mois (Usage de la cuisine et de la salle de bain inclus)
    Caution (clé et badge) = 40 € .

    Sachant que parmi les 140 000 personnes sans-abri en France, plus de 30 000 sont des femmes et que leur survie dans la rue est beaucoup plus difficile que pour les hommes, cette offre d’hébergement s’adresse à une femme seule, FRANCAISE DE SOUCHE, majeure, honnête, disposant de faibles revenus ou victime de maltraitances.

    Ecrire à : colocation.pour.femme@outlook.com

    6+
  3. Aucun mot n’est suffisant pour exprimer ma tristesse.et mon chagriin.

    Titi, mon frêre, mon ami, tu es bien mieux là haut.
    Loin de cette terre et de ce pays maudit qui fait fi de la détresse et la douleur des siens.
    Nul doute que si tu avais arboré un teint hâlé, tu serais encore parmi nous, à nous enniivrer avec ta musique.
    Adieu l’ami, repose en paic.

    11+
  4. ah non mais la toutes les communes ont leurs stars!!! qui n’a pas son clochard blanc, bien traité, bien avec tout le monde, bien pour les conards de touristes, bien pour la commune qui se gargarise « voyez comme on est bien chez nous » et puis c’est loin d’être des clodos, ce sont des artistes….. des créateurs… il leur faut la liberté!!!!!! combien voit on de ces reportages a la con ., ces pourris de pseudo journalistes, cherchent des scoops a tout prix, et quand ils trouvent « la marchandise » bien blanche, bien joviale, bien comme on les aimes, ca fait le tour des chaines , bonjour les audiences. comme le sdf américain (la voix en or) le battage dans les médias, bon il est pas mort il a trouvé du boulot. mais ici!! le blanc clodo n’existe pas, c’est seulement ….. un réveur, un esprit libre!!! bande de tarlouzes

    8+

    Image

    • il y a aussi les animaux comme on dit, les derniers des laissés pour compte, ceux dont la plupart se foutent, qui ont pourtant des trésors de tendresse à donner. Merci de penser à eux, de faire un geste pour eux, d’en prendre un qui vous le rendra mille fois, sans se soucier de savoir si vous êtes jeune, vieux, beau, ou laid. Mais qui vous aimera comme vous êtes.

      13+
      • Les animaux nous apportent tous les beaux sentiments que les humains ne donnent plus.
        Tendresse, fidélité, droiture
        On juge l’évolution d’une Société par la façon dont elle se comporte avec les animaux.

        13+
        • @Morgane 12/MAR/2019 À 9 H 35 MIN

          Bien dit, Morgane ! rien n’est plus triste qu’un animal fidèle à vie qui s’en va sous votre regard révolté par cette injustice de la mort, la mort, la sale mort…..un connard a heurté avec son auto, en démarrant en trombe de chez moi, mon chien Patou âgé de deux ans, une bête splendide.

          J’étais plongé dans une affaire difficile qui me prenait parfois jusqu’à 3 h du matin deux ou trois fois par mois. Quand je rentrais chez moi, il m’attendait, en pleine nuit, et venait me faire la fête, et après quelques caresses bien méritées, il s’en allait dormir enfin….dans son coin préféré (les Patou vivent dehors, sinon ils dépérissent, et ils ont leurs coins bien à eux où il faut leur porter à manger régulièrement si on veut bien les éduquer….même par temps de pluie ou de neige, leur vie c’est dehors et ils nous aiment sans limite comme cela, en vous acceptant dans leurs coins bien à eux (le Patou ne se dresse pas).

          Ce connard démarre en trombe un beau matin après être venu examiner un chantier sur mon terrain, et il a accroché mon Patou. Le pauvre animal a poussé un cri déchirant, fou de douleur je me suis précipité vers lui, je l’ai caressé, je lui ai parlé, il hurlait à la mort, je lui ai dit de ne pas partir, de ne pas nous laisser, je ne sais ce qu’il comprenait mais dans une détresse infinie, il ne me quittait pas des yeux tout en continuant son sinistre ululement. Il m’a pris la main et me la mordait dans un réflexe d’agonie, il est mort en cinq minutes dans mes bras, j’en ai pleuré, sans mentir ! il était mon ami qui m’accueillait à n’importe quelle heure, il avait en moi une confiance absolue et moi de même. Lui et moi en avons parcouru, des centaines de km à pied dans les imposantes forêts environnantes ! Il m’avait sauvé en forêt, un 24 février, après une grosse neige suivie d’un redoux qui avait tout ramolli. Je m’étais embourbé dans une  »mouillère », lors d’une grande balade de 30 km à pied avec ce Patou, qui me suivait comme mon ombre. Et malheur de malheur, impossible de sortir mes pieds bottés de la mouillère ! ça faisait floc- floc, et quand je reposais mon pied, il s’enfonçait encore un peu plus, ça commençait à devenir inquiétant, rien pour m’accrocher, et mes bottes qui ne pouvaient pas s’ôter sans coincer mon pied dans une encoignure (sinon le talon ne passait pas), je commençais à paniquer, j’allais passer la nuit là ou quoi ? et rien de rien pour prévenir qui que ce soit, un chemin forestier même pas empierré, dans une zone ou la densité de peuplement humain est 1 habitant au km2 sur 300 km2…..Mon Patou aboyait et me regardait, et tout d’un coup, il s’est avancé dans la mouillère en laissant ses pattes de derrière dans la bordure ferme, c’est comme s’il m’avait parlé et m’avait dit :  »accroche-toi à mon cou ! », ce que j’ai fait désespérément, et lui, il me tirait de toutes ses forces (il pesait environ 75 kg, et moi 88).Il a tellement tiré que mes bottes ne sont pas retombées avec leur sale  »floc ». Mes mains derrière ses épaules, il a tiré si bien que je me suis retrouvé à plat ventre avec du terrain ferme entre mes aisselles et ma tête, j’ai enfin pu lâcher mon merveilleux Patou et j’ai rampé comme une bête, mes bottes ont enfin quitté la mouillère et j’ai pu revenir chez moi (10 km à vol d’oiseau depuis cette mouillère). Et ce pauvre Patou qui est mort dans mes bras, la peine que ça m’a fait est inconsolable, et même en le racontant, aujourd’hui encore cette peine ne s’efface ni dans ma tête ni dans mon coeur. Je sais que cette histoire est banale, qu’il en existe beaucoup de plus émouvantes encore, mais c’est celle-là qui m’est arrivée, pas une autre. Elle fait partie de moi.

          8+
          • @ Dernier Mohican
            Votre histoire m’a beaucoup touchée
            J’espère que celui qui a fait preuve de tant de cruauté envers votre adorable toutou, sera lourdement puni par la justice immanente, la seule qui soit inflexible et impattiale.
            Je vous adresse toute ma compassion.

            1+
  5. Merci à toi Léon de saluer la mémoire de ce malheureux…

    Trop souvent j’ai été frappé de voir que les gens de peu à la rue était des hommes ou des femmes de race blanche, parlant parfaitement le français, pas agressifs contrairement aux gitans qui « jouent aux SDF »…

    A la rue, parce que blackboulés par le système…qui n’a d’argent et de moyens à mettre en oeuvre que pour les métèques, leurs quartiers merdiques et leur progéniture à problèmes…

    Ceux qui meurent de froid, de maladies, de malnutrition, et surtout de la rue, eux, sont bien blancs !
    https://ripostelaique.com/ils-dorment-et-meurent-dans-la-rue-mais-ce-ne-sont-que-des-francais.html/comment-page-1
    https://www.20minutes.fr/societe/1233679-20131008-20131008-sdf-ce-nest-froid-tue-cest-rue

    Par ailleurs, j »ai souvent observé le public des Restos ou du Secours… des métèques en majorité !…qui pissent sur la France et sur les français !!!
    https://cestdanslairlemag.files.wordpress.com/2013/11/restos-du-coeur.jpg
    http://s1.lprs1.fr/images/2017/07/25/7156473_20f4890e-7144-11e7-a9b4-7718a9876419-1_1000x625.jpg

    Il n’en demeure pas moins que les morts sont nombreux : 500 par an environ…
    certaines associations vont à leur rencontre : lesquelles ?
    https://www.youtube.com/watch?v=lioGkO0w8

    Rien qu’à libérer les centres d’accueil des migrants pour les SDF français serait bien la première mesure à prendre si on voulait servir les plus démunis des français, les hébergements d’urgence ne seraient plus « surchargés »…
    On préfère importer des merveilleux, des incroyables, des chances pour la France…importés, qui je je rappelle ont tous souhaité leur indépendance…face aux méchants colons blancs occidentaux…Culpabiliosés ces derniers leur donneront droit à des chambres d’hôtel…des Mastercard…des papiers « françaouis » de bienvenue estampillés RF… et un statut de « faites-comme-chez-vous »… à la sauce Marrakech dorénavant…

    Pas trop de gilets jaunes par ces chemins…pas de sit-in …de Fly Rider… de Priscillia Ludosky, d’Eric Drouet…d’Ingrid Levavasseur…de fanion de la CGT, de banières LGBT arc-en-ciel…

    A tous les Titi…

    🇫🇷Louis Ferdinand

    13+

    Image

  6. J ai publié sur mon Facebook ton article, melon, bobo et pédé à Paris, résultat je suis encore interdit pour 1 mois, je suis sans arret interdit, mais je m en moque. Bravo à toi pour tes articles, j attendais une réaction de ta part concernant un crouille algérien qui vit en France, qui critiquait la France, qui disait que l Algérie avait mis fin à 132 années de colonisation, mais cette vermine musulmane vit en France, allez comprendre?

    11+
    • Cher Anonyme,
      « Fessebouc »…
      Je n’ai jamais rien posté sur cette merde… ni sur « Touiterre » d’ailleurs…
      Instagram…pour voir le cul de guenon de maman Kardachian !… ou des putes-à-nègres véganes exhiber leurs chers petits trésors crépus !!!…👩🏾‍🦲👩🏽‍🦲👩🏼‍🦲
      je préfère aller au ZOO… 🙊🐵🐒…le vrai…

      Tu vas être interdit pour 132 ans !… 🇩🇿 …anonymat garanti !

      7+

      Image

  7. le grand complot des freres moloch en marche , »Et ca marche « comme ils disent sur M6 ,la chaine qui annone 666666,,,,entre le manque de chauffage des fds ,l euthanasie ,les soins bien negliges ,la pauperisation ,le genocide est «  »en marche « forcee .

    6+

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié apres contrôle.