50 ans après, la chienlit est de retour! [Léon]

peuple-de-france-réveille-toi.jpg

Voici une pétition qui tourne sur « change.org », encore une qui bien entendu ne sert à rien, mais ça permet aux crétins de se donner bonne conscience en imaginant faire quelque chose de fort!

Nous parents d’étudiant.e.s sommes inquiets de la tournure que prennent les réponses de l’Etat face aux mobilisations étudiantes. Les violences policières se durcissent et se banalisent partout en France. Nous parents de jeunes étudiant.e.s dénonçons le refus du dialogue et l’irrespect des droits de nos enfants et leur mise en danger.

Ces jeunes adultes, étudiant.e.s sont des citoyens à part entière. Ils jouissent du droit constitutionnel de faire grève et de se mobiliser pour défendre leur droit au savoir. Le dialogue et l’écoute ne devraient-ils pas être les maîtres mots d’une université digne de ce nom? Ces jeunes n’ont-ils pas une vraie raison d’être inquiets pour l’avenir de la transmission et l’équité du partage du savoir dans notre pays?

Face à l’utilisation normalisée d’une violence qui pourrait se rendre fatale, nous interpellons le Ministre de l’Intérieur pour que cesse immédiatement ces pratiques déplorables et d’un autre temps. Nous demandons au gouvernement Macron d’ordonner un médiateur sans plus tarder avant qu’un accident irrémédiable ne se produise.

Que dire d’une société qui gaze et matraque sa jeunesse ?

En qualité de parents, nous demandons aux Préfets de France et au Ministre de l’Intérieur de faire cesser les violences policières.

Pour une université démocratique et pacifiste!

Marion Grandjean. Pauline Leurent. Valérie Valentin

Eh bien tout en étant tres violement opposé au régime actuel, tout en ne soutenant absolument pas la police collaboriationniste qui peut se faire flinguer, je m’en contrefous, cette pétition me donne envie de gerber… Ou plutot de prendre un de mes flingues et d’aller trouver les 3 poufiasses qui l’organisent! Et je réponds à ces connards de parents, sans nul doute gauchistes, bobos, ou tout simplement trous du cul, « Que dire de parents qui maléduquent leurs enfants? »

Ces « jeunes adultes » feraient mieux de penser à étudier au lieu de se branler en fumant du shit ou du crack tout en cassant tout ce que les adultes leurs payent! Plusieurs millions de dégats déjà dans diverses universités « occuppées », ce ne sont pas ces jeunes connards qui vont payer!

Il y a 50 ans, en mai 68, la chienlit tentait de prendre le pouvoir! Aujourd’hui c’est cette chienlit qui est au pouvoir, mais d’autres ne sont encore pas satisfaits! Il est vrai que quand on voit les salopes de type mélenchon qui récoltent des millions de voix aux élections, on se pose la question de savoir si le monde est devenu fou. Ou du moins, les naifs, les pauvres cons qui n’ont pas encore bien compris la réalité, se posent cette question!

Ceux qui ont, eux, compris que nous allons, que nous sommes déjà « dans le mur », se préparent à prendre les armes. En mai 1968, les fidèles de De Gaulle ont défilé pacifiquement. Nous devons 50 ans plus tard défiler armes à la main. Et les utiliser pour éliminer sans état d’âme la vermine franco-française par la faute de qui notre pays envahi par la vermine est devenu la poubelle du monde. Oui, ça fait du monde! Oui c’est un appel à la guerre civile! OUI c’est un cri pour que la France ne meure pas!

Léon

Et je me joins à l’appel du CRF!

Communique du Comité pour le Redressement de la France (CRF)

34+

30 Commentaires

  1. on frappe la jeunesse qui revendique à juste titre;par contre,les »envahisseurs »qui saccagent violent,saccagent et commettent toutes sortes d’exactions ne risquent rien!!on a quand même des sacrées RACAILLES au gouvernement!!et on laisse faire,cons que nous sommes!!

    6+
    • La « jeunesse qui revendique à juste titre? » Vous votez mélenchon sans doute? Ces jeunes cons qui demandent « la moyenne pour tous » pour des examens qu’ils refusent de passer? Ce sont justement ces connards qui soutiennent aussi la vermine importée! Faut arrêter de délirer!

      18+
      • On est d accord…on donne beaucoup de son à des merdeux, certainement de milieux favorisés, qui se prennent pour des descendants de leurs pères et mères 68 tard…et on enterrent ceux qui par de lourd sacrifices ne pourront pas repiquer, faute d argent parce qu à cause de ceux la…l année non sanctionnée d un diplôme sera à refaire.

        Injuste lamentable, toujours les mémes qui payent pour les merdes…privilégiées.

        5+
        • la moitié au moins de ces petits ânes bien nourris n’a pas sa place en Fac’ ! des nullards qui n’auraient jamais eu leur bac dans les années 60… une poignée de petits merdeux semi-illettrés qui se la jouent quand aucun ne risque sa peau! trouduc’ ! joueurs de pipeau !

          10+
      • Mais, sacrebleu ! Anonyme… Vous avez mangé du taureau enragé ?
        Martine prend la défense de « La jeunesse qui revendique à juste titre CONTRE LES ENVAHISSEURS QUI NE RISQUENT RIEN !
        Qu’est-ce qu’il vous faut de plus pour avoir l’élégance de lui envoyer un petit mot gentil ?

        1+
        • Vous devez avoir mal lu mon cher JPLP, il y a un point virgule.
          Mais non vous m’avez eu, c est votre humour glace qui est à l œuvre.

          2+
    • Martine, ces jeunes dans les universités, tu ne vas pas me dire tu les soutient.
      Une poignée de glandeur, gauchistes, qui bloquent tous les autres étudiants, les empêche d avoir leur cours et de passer leur diplômes…et tu semble les défendre?

      Explique moi…

      Pour moi c est clair , quand moins de 100 élèves bloqué 25/30 000 élèves d une université, il n y a pas à réfléchir, ces pourris sont à prendre.

      6+
  2. Je comprends bien ce que le CRF (encore un !) veut nous proposer. Cependant, les réseaux à notre disposition sont tellement infiltrés, qu’il serait, je trouve, bien imprudent de se confier SANS CONTREPARTIE. J’entends par là que si je donne mes coordonnées, je dois pouvoir vérifier les coordonnées complètes des responsables du réseau. Sans cette contrepartie, rien ne pourra se réaliser car on se méfie trop et, dans ce registre, c’est tout à fait normal. J’adhère à un réseau qui, s’il ne fait pas de miracles, a la particularité de pratiquer cet échange de coordonnées. Le grand chef se trouve à 60 kms de chez moi et je connais les adresses personnelles d’autres responsables, c’est donc avec une certaine confiance que nous pouvons agir. Sans cela, il y aura toujours des cafouillages, des hésitations, des soupçons qui nous seront fatals. Réfléchisssez-y ! Et que Dieu vous garde tous, c’est bien le moment de le demander !

    7+
    • LOL vous connaissez les coordonnées des « chefs »? Comme ça le jour où un tombe (lui ou vous), l’autre suit dans la foulée! Une efficacité RE-DOU-TABLE 🙂 Mais il est vrai que pour protester en ligne, ça suffit 😉
      Autant que je sache le CRF ne vous demande RIEN. Pas vos coordonnées, pas votre téléphone, pas votre photo, pas votre passeport. Rien. Incroyable non?

      Et pour info, j’ai bossé dans des réseaux clandestins, des vrais, en pays ennemi où si on se faisait coincer c’était 10 ans de cabane ou la balle dans la nuque, pas des trucs à la mord moi le noeud avec des groupes sur facebook… eh bien jamais je n’avais les coordonnées des « chefs » LOL! Les boites aux lettres mortes sont pas faites pour les chiens.

      11+
  3. les étudiant.e.s , en écriture inclusive, d’accord, on peut comprendre
    Mais pourquoi se contenter de si peu ?
    Hein, pourquoi ne pas vouloir plus ?
    Feminisons aussi les termes déjà féminins
    Écrivons « université.e.s »
    l’Université, terme féminin sera doublement féminine
    Et Caroline 2haas sera doublement contente

    4+
  4. @ léon,
    heu ? comment fait-on pour entrer en contact avec ce comité ?
    pour moi, c’est imbitable.

    y at’il ici quelqu’un qui puisse me guider dans ce jeu de piste.
    j’adhère totalement au projet, je n’ai plus peur de rien.
    comment trouver l’adresse .

    3+
  5. Camarades patriotes. Méfiez vous des flics… Ils infiltrent tous les groupuscules nationalistes. Je me suis tapé des gardes à vue de 96 h. Et je ne comprenais pas pourquoi…
    Ils ont même essayé de me flinguer.
    Soyez prudents.
    Un capitaine de gendarmerie m’avait dit au tel.. si tu te rends on relâche tes amis, parole de Breton… Et quand je me suis rendu, il m’a envoyé ;  » je t’ai donné ma parole de Breton mais pas celle d’officier. » Bref une ordure.
    Méfiez vous de tout camarades.
    On est en guerre non seulement contre les gnoules et ceux qui les manipulent mais contre nos  » forces de l’ordre  » qui sont aux ordres. Ce sont les janissaires du pouvoir en place.
    Les actions doivent êtres individuelles.
    Simples conseils d’un vieux qui a beaucoup donné.

    15+
    • Je vous rejoins à 100/100.
      Les gens qui veulent agir , doivent le faire seuls ou par petites celulles locales.
      Des millions d individus sols qui font une petite action par mois…c est imparable, impossible à arrêter, une lutte virale, imprévisible, dans l espace et le temps , comme dans la mouche et le tigre…

      7+
  6. Et oui, des gourdasses, des truies bonnes à se faire engrosser par de la vermine importée. La féminisation de la société est terrible, elle nous mène vers la destruction.

    3+
  7. Sauf qu’il y a 50 ans il n’y avait pas de racailles importées. Les jeunes du Boulevard St Michel et les étudiants de Nanterre étaient tous des fils de bourges, Proviseurs de lycées, fonctionnaires, conservateurs de musées… J’en avais connu plus d’un. J’allais voir, les barricades, la Sorbonne occupée, le Théâtre de l’Odéon occupé, les « CRS SS », j’étais même allée à Billancourt chez Renault voir les piquets de grève.
    Même à l’époque, je voulais voir les choses de mes propres yeux, plutôt que de croire à tout ce que racontaient les informations de l’époque, sur la « Première Chaîne », les discours et conférences de presse du Général, sa visite à Massu en Allemagne, Ohé Ohé Pompidou, Pompidou navigue sur nos sous »… Tixier Vignancour, le mouvement Occident à Assas…
    Tout cela n’avait rien à voir avec ce qui se passe maintenant. Pas de blacks, pas d’arabes, que des gens du cru.
    On était toujours en France. On pouvait sortir en mini-jupe au ras des fesses sans craindre de se faire agresser par qui que ce soit.
    Je reviendrais bien 50 ans en arrière… Si seulement je pouvais. Apportez-moi une machine à remonter le temps.

    7+
    • Bien vu. J’ai également vécu cette période. Mais il faudrait arrêter de mettre tous les anciens soixante huitard dans le même sac. Je n’ai jamais renié mes idées et je suis fils d’ouvrier ; bien loin des « con bandit » et autres « chefs » à la noix. Et oui, il y avait à cette époque beaucoup d’étudiants qui se foutaient pas mal de Mao ou d’Occident ; c’était même la majorité. Alors que l’on cesse d’amalgamer mai 68 avec la dégénérescence…

      2+

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié apres contrôle.