Papa-Maman, c’est fini!

FILE – In this Friday, July 22, 2016 file photo, Clay Hamilton, left, and Adrian Coman, an American-Romanian gay couple who were married in Belgium and seek legal recognition of their status in Romania, smile during an interview with the Associated Press in Bucharest, Romania. On Tuesday, June 5, 2018 the European Court of Justice in Luxembourg ruled that the gay couple is entitled to the same residency rights as other married couples in the European Union. (AP Photo/Vadim Ghirda, File)

A l’école dans les formulaires, plus de Papa, plus de Maman! Désormais c’est Parent1 et Parent2! C’est ainsi que les couples de tafioles et de gouines qui par malheur ont un enfant à charge devront être nommés! C’est ce qu’on appelle la modernité, le progrès, dont nos chers élus ne manquent pas une occasion pour le faire avancer!

Je sais pas, vous… Mais moi j’ai l’index qui me démange. Non pas pour leur foutre dans le cul, mais pour presser la détente. En rafales. Pour nettoyer toute cette merde et faire disparaitre leurs immondes dégueulis!

51+

76 Commentaires

  1. @Povbête dit : 15/FÉV/2019 À 23 H 53 MIN

    Merci pour votre intéressante précision. Mais je me demande si les deux explications ne sont pas toutes deux justifiées. Car parmi la grande population des navigateurs depuis l’Antiquité, il doit bien avoir existé des témoins de ces bacchanales de morses. Le mythe de Moby Dick date bien de la grande époque de la nan-vigation à voile, et une lecture attentive de ce roman pour la jeunesse montre que la connotation sexuelle y est importante, cf les nombreuses références à l’étonnant réservoir de  »spermaceti  » des cachalots. Cela dit, comme vous, je ne sais si les moeurs des morses éléphants de mer dépassant leur communauté mais je pense que nos ancêtres appelaient  »phoque » un peu tout ce qui va de l’otarie à l’éléphant de mer, la confusion atteignant parfois jusqu’aux dauphins.

    Quoi qu’il en soit, toutes ces curiosités, dans une société saine, ne sauraient influer sur nos moeurs humaines.

    Bien sûr que toutes les déviances existent depuis fort longtemps, y compris dans la nature. Mais ce qui est nouveau et particulièrement nocif, c’est leur médiatisation à outrance. La population humaine influençable et simplette dépasse de loin celle des déviants qui passent à l’acte. et la médiatisation, hélas, étend immensément les cas de passage à l’acte. Mélangez ça avec la corrosive prosternation devant les majorités, et vous obtenez le passage du fait accompli des actes à la consignation dans des lois des exigences de minorités sachant habilement tourner à leur profit les conséquences absurdes des trucages médiatiques qui permettent d’obtenir des majorités au profit de minuscules minorités.

    Sur ce dernier point, n’oublions JAMAIS ce chiffre que j’ai récemment rappelé : 600 000 électeurs écocolos produisent vingt députés et 10 millions d’électeurs FN produisent huit députés. En d’autres termes, le respect religieux des majorités conduit à ceci : avec 2,5 % des électeurs plus une voix, les écolos sont vainqueurs du scrutin, donc tous les pouvoirs leur échoient, tandis que pour vaincre avec le respect des majorités, et donc obtenir les pouvoirs, le FN doit rassembler 97,5 % des voix plus une.

    Mon expression  »trucage médiatique des majorités au profit de ridicules minorités  » n’est donc pas un vain mot.

    On déduit de tout cela que la proportion de déviance n’est sans doute pas pire que dans le passé, mais c’est la religion démocratique dévoyée avec ses élections truquées, qui permet à des minorités agissantes dangereuses de mener la danse de l’accession aux pouvoirs. Sans ces truquages, on n’entendrait pas plus parler de ces déviances que dans le passé. Un exemple auquel on ne prête pas assez attention : notre époque a porté Sade aux nues, mais Louis XV avait fait enfermer Sade à Charenton. Sous son règne, l’incidence de Sade dans la population française ne devait pas dépasser 0,1 % ! ! ! !

    On préserverait la société de ses éléments déviants corrosifs en exigeant les correctifs suivants aux systèmes d’élections fondés sur la majorité physique (1) :

    1) prise en compte des blancs et nuls dans le calcul des majorités.

    2) obligation de voter

    3) instauration, pour tout scrutin fondé sur la majorité physique des votants, un quorum en deçà duquel l’élection est annulée et tout doit être remis à plat. Ce quorum ne devrait pas être inférieur à 50 %. LE QUORUM S’ENTEND,BIEN ENTENDU SUR LE NOMBRE DES INSCRITS PUISQUE LE VOTE SERAIT OBLIGATOIRE.

    4) obligation, pour les lois organiques majeures, de la présence de TOUS les députés à l’Assemblée Nationale. Ce système des clés est une insulte aux citoyens instruits un minimum, donc dignes de ce nom.

    Et on devrait, après ces réformes, invalider les plus nocives des lois qui ont été votées avec moins de la moitié des députés en séance de vote.

    Faites le compte : s’il fallait abroger toutes les lois votées par moins de la moitié des députés en séance de vote, la plupart de ces lois ne seraient jamais passées. La loi Gayssot n’existerait pas. Les lois Hollande sur le mariage ne seraient jamais passées. Les lois passées à coups de 49/3 n’existeraient pas; Enormément de lois qui ont réduit nos libertés à une peau de chagrin n’existeraient pas, par exemple les lois sur la légitime défense. Maastricht ne serait jamais passé, car le référendum a été truqué (hypermédiatisation du cancer de Mitterrand) et d’ailleurs l’élection anti-Europe de 2005 a bien montré le refus de la dictature par le peuple.

    Si on procédait à un recensement précis de nos lois en les classant selon le nombre de députés en séance qui les ont votées, on découvrirait que la plupart de nos lois dont plein de gens de bon sens se plaignent n’existeraient pas. ce qui est la meilleure démonstration que notre actuel régime fonctionne comme une dictature impudente.

    Les bonnes âmes prétendent que la vraie démocratie empêche de gouverner. Alors là, on atteint au paroxysme du mépris et du cynisme.

    Car observez bien que toute ma démonstration prouve que même sans référendum, un système représentatif honnête permettrait de ne faire passer des lois qu’avec une approbation réellement majoritaire. Autrement dit, même dans le cadre du régime parlementaire, le respect réel des majorités dérange notre classe dirigeante, qui s’est arrogé tous les pouvoirs au mépris des vraies contraintes de la démocratie. Ce qu’elle appelle  » efficacité de la gouvernance » n’est autre que le désir de se passer de vraie majorité pour faire voter des lois dont personne ne veut. Il ne faut donc pas en déduire hâtivement que la démocratie est mauvaise. Ce qui est mauvais, c’est au contraire ce viol de la démocratie vraie, viol qu’ils appellent  »efficacité de la gouvernance ».

    Cette réflexion a le mérite de calmer le jeu dans le faux débat entre démocratie représentative et référendum. Si on respecte la volonté populaire, l’une et autre s’équivalent à peu près car elles imposent les mêmes exigences logiques. On peut aisément soudoyer une dizaine de députés pour qu’ils fassent passer une loi avec le système des clés, mais on ne pourrait jamais, pour cette même loi, soudoyer la totalité des députés en séance. s’ils y étaient tous
    Par la même occasion, il faudrait interdire à l’exécutif d’obliger des députés de quelque parti que ce soit à voter dans le sens souhaité par le gouvernement. Un député doit être un homme libre de son vote ou ne pas être.
    En rédigeant tout cela, je m’aperçois que je mets le doigt sur une grande partie de ce qui nous a amenés là où nous sommes. Pour résumer vite fait, ce qui nos a amenés à, c’est les trucages qui ont dénaturé l’expression légitime de la véritable volonté populaire.

    Voyez Mélenchon par exemple, qui prétend vouloir respecter la démocratie. Il tire des plans extraordinaires sur la comète, comme si c’était fait  »je limiterai les salaires, je porterai l’impôt sur le revenu à la confiscation pure et simple au-delà d’un certain revenu »,  »je régulariserai les clandestins »,  » j’augmenterai l’impôt sur la fortune », etc, etc etc.

    Jamais il ne corrige  »je proposerai à l’Assemblée Nationale souveraine de réfléchir à telle ou telle possibilité de loi ». Non, il fera comme les autres, il profitera du système des clés, des votes bloqués, il ne changera rien aux moeurs de l’actuelle caricature de démocratie représentative, il ne dit jamais rien contre le système des clés, ne dit jamais rien des votes blancs ou nuls, il nous décrit l’avenir que LUI veut pour nous, comme si c’était déjà fait, grâce à toute ces moeurs liberticides qui bafouent la liberté intellectuelle des députés. Il parle comme un futur dictateur, c’est bien pour ça qu’il fait peur, et les gens ont bien raison d’avoir peur ! ils ont tellement pris l’habitude qu’on bafoue leur volonté individuelle ! ils se sont en quelque sorte ADAPTES au régime de dictature qu’est devenu le nôtre.

    1+
  2. What a phoque !

    « le phoque n’a rien à voir avec les homos. »
    Qu’est-ce que t’en sait ?…
    T’as déjà passé une soirée…seul sur la banquise…avec un phoque ? ⛸⛸

    C.I.

    4+

    Image

    • Il y a plein de petits bouchons qui font du body-bord avec les phoques. A ma connaissance, aucun n’a porté plainte.
      Ce n’est pas une preuve, d’accord. Mais c’est quand-même un signe.
      Il faut déjà qu’il enlève la combi, le phoque, ce n’est pas gagné !

      1+
  3. Le virus c’est la république judéo maçonnique qui utilise l’inversion systématique pour détruire absolument toutes les valeurs morales, familiales et chrétiennes. La république est notre ennemi et les solutions ne peuvent exister dans ce système pervers. Ces enculés veulent nous obliger de force à trouver leur vice respectable, ça n’arrivera jamais.

    12+
    • Bien sûr que si, c’est déjà là ! Vous avez vu beaucoup de révoltes après le vote des cours d’éducation sexuelle pour enfants ? Après le mariage pour tous ? La légalisation de la pédophilie ? La candidature de la fiolle musulmano-blondasse à l’eurovision ?
      Personne ne bouge. Personne ne monte au créneau, parmis ceux qui ont accès aux media pour hurler aux scandales et aux dévoiements de toute nature.
      Effectivement, qui ne dit mot consent. Honte à tous les Français de laisser faire toutes ces ignominies.

      11+
      • ben moi je monte au créneau ce qui me vaut de la part de la mairie « tiens voila les fachos!!!…….et ces bonnes vieilles catho qui te regardent de travers, trompettes de la renommée, vous etes bien mal embouchées!!!!!

        8+
    • @ean Neymar dit : 14/FÉV/2019 À 14 H 52 MIN

      Tout à fait d’accord.

      J’ajoute que les idéaux défendus lors du Front Populaire de 1936 en Farcne étaient bien plus proches de mon message malthusien et eugéniste précédent que des déviances mortelles d’aujourd’hui. Il faudrait analyser de près ce phénoménal revirement historique inouï entre 1936 et les années 2000.

      Exemple d’une preuve lourde de ce revirement : au frontispice de la piscine d’hiver de la capitale occitane, on peut lire, en lettres de bas-relief, cette pensée volontariste d’Alfred Nakache :

      CONSTRUIRE UNE PISCINE DE PLUS POUR CONSTRUIRE UN HOPITAL DE MOINS

      Aujourd’hui, les successeurs d’Alger Nakache écriraient plutôt :

      AMENAGER UNE SALLE DE SHOOT DE PLUS POUR DEMOCRATISER LES DROGUES, POPULARISER LES RAVE-PARTIES ET ECONOMISER LA DEPENSE D’UNE PISCINE DE PLUS

      3+
  4. La toute première syllabe prononcée par les nouveaux-nés sur toute la terre est « ma ». C’est planétaire.
    Comme quoi, il apparaît que c’est génétique d’avoir une maman et non deux papas.

    13+
  5. je serais curieux de savoir pourquoi quand je tente de me connecter à partir de mon smartphone je me fais traiter de fiotte de mou et autres amabilités

    2+
    • 😁😁 Sans doute votre adresse IP est bloquée suite à des spams. Indiquez la moi en réponse à ce commentaire et je jetterai un œil, sans publier bien entendu.

      0
  6. Fdesouche nous ressort, sur ce sujet, un papier de Libé de 2012, genre « désintox ». Absolument savoureux ! Un peu en marge, et entendu lors d’une chronique de Giulia Foïs sur France-Inter. Les enfants des couples gays, d’après les statistiques (?), auraient une scolarité brillante. Aucune analyse, bien sûr… Pas très compliqué, pourtant. Les gays avec enfants, en 2018/2019, sont très, très peu prolos, tout simplement. Précision : Giulia Foïs : une sorte de Pascale Clark, branchitude et gôchisme …

    4+
  7. Parents référents 1 et 2…😂

    L’amendement a été voté hier….quelle tristesse…l’amendemaman…

    Laisse en tes yeux si purs et si beaux d’innocence
    Tristes plonger mes yeux,
    Car j’ai besoin de voir aux regards de l’enfance
    Se réfléchir les cieux.

    L’aspect doux et serein de ta naïve joie
    Calmera pour un jour
    Ces orages brûlants qui me livrent en proie
    Aux tourments de l’amour.

    Fuis-les ces ouragans, courbe ta blonde tête,
    Enfant, quand ils viendront ;
    Car on garde longtemps d’une telle tempête
    L’empreinte sur le front.

    Mais si Dieu l’a voulu, jette au cou de ta mère
    Tes deux bras défaillants ;
    Une mère a toujours ses bras prêts, quand la terre
    Manque à nos pas tremblants.

    Une mère, vois-tu, c’est là l’unique femme
    Qu’il faille aimer toujours,
    A qui le ciel ait mis assez d’amour dans l’âme
    Pour chacun de nos jours.

    22+

    Image

    • Bonjour, j’ai un problème. Mon parent 1 et mon parent 2 font tous les deux pipi debout. Moi, j’ai essayé, mais j’en mets partout, je suis obligée de m’assoeir. Suis-je normale ? Est-ce que je vais devoir aller chez le docteur des fous comme mon ami Patrick qui a deux mamans ? Les deux mettent des jupes et ont un rasoir électrique qu’elles utilisent tous les matins. Est-ce que je devrais me raser aussi quand je serai grande ? Je croyais que les mamans n’avaient pas de barbe. Est-ce que vous croyez que je pourrais avoir des enfants ? Ou bien est-ce qu’il faudra que j’aille à l’hôpital ? Je ne comprends pas tout. C’est très inquiétant, tout ça. Quelqu’un veut bien m’aider ?
      Clarisse, 8 ans.

      5+
      • Petite !
        Pas tant de questions…
        On pense pour toi !
        Tiens-toi le pour dit !
        La famille est une stratup !
        🤴 👳🏽‍♂️

        8+

        Image

    • @MOF (Mère O Foyer ?) 🏳️‍🌈 dit : 13/FÉV/2019 À 21 H 56 MIN

      Votre poème est fort bien tourné ; il s’est voulu convenable dans les questions les plus délicates, mais vous semblez avoir oublié que parmi les calamités de notre triste époque, il y a, surnageant librement comme une pourriture à la surface d’un cloaque immonde, la promotion de l’inceste mère-fils. De nombreux sites pornos disponibles sont remplis de titres éloquents, images à l’appui, où les amateurs peuvent se repaître de ces initiations particulières des mères à un de leur fils prépubère aussi bien que postpubère. Et quand on lit votre poème dans ce contexte, n’est-ce pas…….perso, je me serais contenté de publier votre excellente illustration où l’on croit bien reconnaître, à droite, ce répugnant journaliste connu qui s’achète à prix d’or, à l’étranger, des petites filles comme on s’achète des caniches chez un marchand d’animaux de compagnie. Si c’est un montage, cette illustration est drôlement réussie car les deux fillettes elles aussi paraissent passablement ressemblantes……

      Cet individu vient de sortir un livre où il affirme être le père biologique d’une des fillettes, alors que l’autre fillette aurait pour père biologique son  »conjoint ». Aucune preuve n’est proposée, et ces déclarations sont contradictoires à d’aires déclarations bien plus anciennes. On ne peut donc rien infirmer ni confirmer. Comme toujours…….Même les prix d’acquisition sont contraires à ceux qui ont circulé tout au début de ces emplettes et que personne ‘na jamais contesté jusqu’ici (plusieurs organes de presse ont évoqué à l’époque des prix de 100 000 euros par fillette, aujourd’hui ce serait moins du tiers……d’ailleurs personne ne demandait de révéler ces prix, aussi bien les plus chers que ceux de maintenant, alors…..

      2+
      • « …une pourriture à la surface d’un cloaque immonde, la promotion de l’inceste mère-fils »

        Ce n’est pas d’aujourd’hui …
        Sauf qu’à une époque ce tabou de toutes les sociétés, s’il était évoqué, faisait immédiatement scandale…
        En 1971, Le souffle au cœur, film de Louis Malle avait soulevé un énorme scandale…
        https://www.senscritique.com/film/Le_Souffle_au_coeur/critique/73911737
        Louis Malle avait aussi évoqué la pédophilie, à travers la prostitution infantile, avec son film La petite…
        https://fresques.ina.fr/festival-de-cannes-fr/fiche-media/Cannes00188/la-petite-entretien-avec-louis-malle-et-brooke-shields.html
        Rien que dans le cinéma français, ce thème est très souvent abordé : 42 films selon le site Cinétrafic ! …avec un angle ou non prosélyte…
        https://www.cinetrafic.fr/liste-film/3185/1/l-inceste-dans-le-cinema-francais

        Quand une société et ses responsables méprisent à ce point ses vieillards, au profit de migrants délinquants, donne pornographie et jeux d’une rare violence, en pâture à sa jeunesse, déjà majoritairement stupide et inculte, fait de ses enfants une marchandise… avec la bénédiction de politiciens et d’institutions aux valeurs inverties… où plus rien n’est sacré !…ça sent la fin…le désastre…l’inéluctable pourrissement…de tout et de chacun.

        Quand à l’extrait du poème d’Antoine de Latour…il a été écrit en 1883 …lisons-le donc avec les yeux et l’âme pure de l’époque…sauf sans doute cette strophe…qui fait écho aux jours présents…

        Aimer ! parole triste, insultante ironie
        Pour qui vit un matin,
        Mot fatal, et qui n’a d’écho dans cette vie
        Qu’amertume et dédain !

        1+
        • @D’une civilisation…l’autre ! dit : 17/FÉV/2019 À 19 H 33 MIN

          Merci beaucoup de ces précisions.

          Il est vrai que dès cette époque, le ver était déjà dans le fruit au moins dans une portion de la haute société (voir le parcours scandaleux du compte de Montesquiou). Mais ce ver fatal n’avait pas du tou contaminé les masses, au contraire, il s’était trouvé dans le peuple majoritaire des forces contraires suffisantes pour ghettoïser ces idées dissolvantes. Et malgré ça, ces germes mortel ont, depuis, fait leur chemin……pourquoi ? comment ? voilà ce qu’il faut comprendre. La WW2 qui a si mal tourné pour nous encourt une énorme part de la responsabilité. On est bien obligé d’en conclure qu’il fallait écouter Daladier, qui ne voulait pas attaquer Hitler avant 1941 car, il le disait lui-même,  »on ne sera pas prêts avant ». Ces deux ans d’avance fatals ont sans doute suffi à ébranler les fondations de notre patrie….au profit de qui ? de ceux qui nous ont FORCES à intervenir tout de suite en septembre 1939, pardi ! et c’est qui et quoi, ces forces ? avec une longue vue, peut-être peut-on en avoir une idée depuis Dunkerque……

          Certains historiens distingués affirment que début mars 1936, si nous avions mobilisés seuls malgré le refus cynique, méchant et acharné des anglais de nous suivre pour réagir à la provocation de ‘invasion de la Rue Gache du Rhin, nous aurions tué l WW2 dans l’oeuf.
          Même Hitler le prétend dans certains de ses écrits, où il prétend qu’en pareil cas, il aurait démissionné de sa récente place de chancelier.

          Mais plus j’y pense et plus je me dis que non, ce n’est pas vrai. Nous n’aurions rien évité du tout. On aurait reculé pour mieux sauter car on n’était pas plus prêts en mats 1936 qu’en septembre 1939. En 1936, l’Allemagne impériale avait jugulé la Grande Inflation qui lui avait permis de rééquiper toutes ses usines à neuf à vil prix, avait reconstruit sa forte natalité, avançait à toute allure dans la projet essentiel de l’Anschluss. Tout ça aurait été retardé mais était trop lourd pour s’arrêter, Hitler ou pas Hitler.

          Il faut pour comprendre cela se fier au testament de Stresemann, qui résumait à lui seul toute la pensée des élites germaniques, lesquels s’était dévoilées pour signer versailles dans le wagon de Rethoondes. Dans ce testament, Stresemann plagiait une pensée exprimée par Gambetta au sujet de ‘lAlsace-Lorraine. Voici ce qu’il disait

           »La revanche d diktat du 11 novembre 1918 ? y penser toujours, n’en parler jamais »

          et si on creuse pus loin pour trouver la racine du mal, il faut aller jusqu’à cette funeste décision de l’armistice du11 novembre 1918.

          Pétain et Perkins avant programmé l’invasion armée de ‘allemagne pour le 14 novembre 1918? Il fallait porter la guerre chez l’ennemi (car TOUTES LES HOSTILITES ARMEES DE 14-18 ONT EU LIEU EN FRANCE? EXCLUSIVEMENT) et FAIRE CAPITULER LE SECOND REICH.
          Des forces contraires anglo-américaines se sont déchaînées pour que cette offensive salvatrice qui aurait durablement remis la France dans ses assises ancestrales n’ait pas lieu. Il s’en est fallu de peu, car nos armées avaient effectivement gagné cette guerre terrible, à un prix terrible mais gagné, gagné quand même !

          Et presque à elles seules……c’est sans les américains que les allemandes ont enfin dégagé du sol français, à quelques miettes près. Pendant quelques mois après ce dégagement, Clémenceau a été homme le plus puissant du monde. Il fallait réannexer la Rive gauche du Rhin (en Allemagne même, il y avait de la demande pour cela) après avoir fait capituler les junkers du Deuxième Reich.

          Ils’estv trouvé Foch pour accepter ce marché de dupes. Contre le poste d’apparence brillante général en chef des armées alliées, cet homme qui ‘avait gagné aucune bataille importante de toute la guerre 14-18, a accepté cette mission peu glorieuse, qui nous a trahis. Pétain, écoeuré mais se plaint à cette fatalité, s’est effacé contre le bâton de Maréchal, mais à contrecoeur, car il avait tout le monde contre lui? Adieu l’offensive du 14 novembre 1918, que Perkins a encore plus regrettée que nous !

          EN vérité, Clémenceau a été cimmlici de cette trahison. Il s’en est longuement expliqué dans ‘lIllustration dans son interminable interview à cette revue prestigieuse en 1928, peu avant sa mort. Mais ces explications n’étaient guère convaincantes, elles avaient un gros relents de regrets amers, en vérité, en acceptant cette trahison, il avait fait une grosse connerie.Et il en avait conscience. C’est ans cette lourde faute qu’il faut chercher les varies raisons de l’humiliation qu’un lui a été faire de sa défaite dans sa candidature à la présidence de la République française. Nos élites patriotes ne lui ont pas pardonné ce 11 novembre 1918.

          Ainsi, on peut dater du 11 novembre 1918 le coup de gong final de la future destruction de la nation française.

          2+
          • Clémenceau disait :
            « Une dictature est un pays dans lequel on n’a pas besoin de passer toute une nuit devant son poste pour apprendre le résultat des élections. »
            On y est depuis quelques décennies…

            2+
        • J’étais enfant quand est sorti ce film et ne l’ai vu que bien des années plus tard. Si mes souvenirs sont bons, l’histoire se passe dans un bordel de la Nouvelle Orléans et je n’ai absolument pas compris pourquoi ils avaient tant crié au scandale. Autres temps, autres moeurs. Le passé n’était pas des plus respectueux des femmes et la protistution pas très regardante sur l’âge de ses victimes. La jeune fille (Brooke Shield) a treize ans quand sa virginité est mise aux enchères. L’histoire se passe au 19ème siècle et je doute qu’elle ait été un cas unique, en France, aux USA, en Angleterre, n’importe où sur terre. Il fallait vraiment être un puritain bien hypocrite pour être aussi outré des pratiques d’une époque passée, quand tant de très jeunes filles sont vendues encore partout dans le monde.
          Personne ne peut changer le passé ; le nier ne sert qu’à masquer ses défaillances et se montrer lâche. Dénoncer ces horreurs est bien plus utile que les cacher et a le but d’ouvrir les yeux et de faire interdire toutes ces horreurs.

          0
      • @ Dernier Mohican Pour la photo, c’est la couverture de paris-match qui doit dater d’octobre. Les fillettes sont leurs filles payées 100 000€ chacune à la mère porteuse et génitrice, ils sont chacun le père biologique d’une fille. Ce sont leurs déclarations dans ce journal. Que ces assertions soient vraies ou fausses quant au prix ou aux gènes, c’est absolument sans importance. Aller acheter un enfant est aussi monstrueux que toutes les manipulations de laboratoires.
        Je suis tout à fait d’accord avec ce que vous dîtes sur notre système de vote. Je touve extrêmement curieux que personne n’en parle et qu’il soit permis de faire des votes nocturnes quand il n’y a pratiquement personne. Le système est anormal et personne ne crie au scandale. Il doit donc arranger beaucoup de monde. A moins que tout opposant ne soit immédiatement menacé de mort politique ou physique, je ne comprends pas comment ce système a pu être mis en place et perdurer.
        En ce qui concerne les sites dont vous parlez et sur lesquels je ne vais jamais, je fais encore une découverte. La promotion de l’inceste mère-fils, maintenant ? Peut-on encore tomber plus bas ? Je sais que ces pratiques se font depuis des générations dans les familles satanistes. Les créatures qui en naissent sont probablement destinées aux sacrifices. Je ne tiens pas à en savoir d’avantage.
        L’inceste est sûrement plus courant qu’on ne le pense, en tout cas, il l’était. Maupassant, dans une de ses nouvelles, parle d’un père qui vit maritalement avec sa fille depuis la mort de sa femme et en a eu des enfants. La dérobade, film avec Miou-Miou, adaptation de l’histoire vraie d’une jeune femme qui dormait dans le lit de son père et mettait des épingles à nourrice sur une espèce de couche pour empêcher ou retarder ses viols successifs ; j’ai également entendu parler d’une femme, de ce que l’on peut appeler la haute bourgeoisie, et qui n’était autre que la mère de son frère… Elle aurait bien 100 ans aujourd’hui. J’ai eu une camarade de lycée qui se vantait d’avoir « déniaisé » son frère, lequel est devenu homosexuel par la suite. Des études sur des populations canadiennes ont prouvé que l’inceste avait obligatoirement était pratiqué à une époque plus ou moins lointaine.
        Je crois que tout existe, malheureusement, depuis tout temps. L’usage d’internet et cette propagande innommable finira par banaliser ces moeurs inqualifiables, comme tout ce qui est seriné et martelé à longueur de vie pénètre les cerveaux et fait rendre acceptables et banales les choses les plus inavouables.
        Enfin, je crois que vous sous-estimez grandement les gens de mer, de toutes les époques. Leur oeil aiguisé leur permet de distinguer très aisément les espèces qu’ils croisent en mer, surtout les pêcheurs. J’ai l’impression que vous êtes resté à l’Odyssée et ne connaissez pas du tout la mer. Regrdez comme les chasseurs reconnaissent les oiseaux et leur vol ; il en va de même pour ceux qui vont sur l’eau. Je n’affirmerai pas que le phoque n’a pas de moeurs libertines, je n’en ai pas la moindre idée. Je m’en tiens à l’éthymologie hollandaise, plus sûre que les expressions populaires. On pourrait aussi dire pédé comme un chien ou pédé comem un arabe, puisqu’il trouve à se soulager avec des individus du même genre quand ils ne parviennent pas à avoir une femelle…

        0
  8. La dépravation de cette république fait immédiatement penser à la décadence de Rome.
    Souhaitons que la chute soit plus rapide.

    14+
      • Tiens, il fait comme les Indiennes d’Inde qui portent une tache rouge pour indiquer qu’elles cherchent un mari.
        Pas heureux en ménage avec grand-maman, macronne ?

        5+
  9. Ces putains de fiottes commencent sérieusement à me les hacher menu !

    Des parents se sont un père et une mère. Pas deux pédales qui s’énculent. Ces taffioles ont intérêt à raser les murs;, parce qu’il va y’avoir du nettoyage.

    Ce gouvernement de merde donne plus de droits à des anormaux qu’il faudrait euthanasier qu’à des hétéros.
    Ce maudit lobby LGBT doit être annihilé. Tout comme les anormalités qu’il protège !

    10+
  10. Une certitude pour moi,la destruction de nôtre nation est programmé, il ont commencé par l’avortement (je m’explique nous rendons stérile nos femmes et pour combler le déficits démographique nous faisons venir des migrants) nous a brutissons notresjeunesse avec de la télé réalité de merde,nous laissons les politiques détruire, la morale,l’honneur,l’éducation,la fierté, le goût de l’effort,le travail et le dernier pilier la Famille il ne nous reste que deux solutions disparition,ou le combats pour moi je préfère me battre quitte à mourir au moins je le ferait avec les armes a la main.Pour mes enfants et petit enfants.

    14+
    • @Robertr dit : 13/FÉV/2019 À 20 H 56 MIN

      Sans vous en rendre compte, vous êtes confronté au paradoxe mortel qui nous détruit :

      Avec 65 millions d’habitants dont énormément d’inutiles qui plombent la société comme autant de boulets, dont beaucoup au contraire, souhaitent la destruction complète comme par exemple les gauchos extrémistes, les féministes enragées, les électeurs de Mélenchon, les fanatiques qui souhaitent que les  »migrants » remplacent notre population autochtone de race blanche qu’on le veuille ou non, les partisans de GPA PMA et tutti quanti, avec ces 65 millions d’habitants donc, nous sommes malheureux, nous nous appauvrissons à toute allure, nous voyons se défaire notre patrie ancestrale si durement construite envers et contre tout cours de quinze siècles après le règne gallo-romain, alors qu’il suffirait à la France de 35 millions d’habitants tous en excellente santé physique et mentale, de haut QI, de physique de haute qualité avec une incidence-maladie très faible, pour que nous soyions une nation forte, respectée et respectable à tous égards, à l’abri de toute menace migratioire n. C’est notre désunion manifeste, noitre patchwork interracial excessif au point d’être nocif, notre dégringolade du QI moyen, qui sont les causes principales de notre lente désagrégation, ce qui risque d’aboutir à brève échéance à un espace vital en pleine décomposition, objet de toutes les convoitises, la nature ayant horreur du vide et tendant irrésistiblement à éliminer ce qui est faible au profit de ce qui est fort.

      Il faut en finir avec le populationnisme imbécile qui mène au contraire du but souhaitable. Avec 140 millions de russes pour20 millions de km2, les frontières russes sont parfaitement défendues, l’armée russe est dissuasive, l’armement des russes décourage n’importe qui, tout ça avec une nature dure, hostile ; ainsi, les hivers sibériens à -30 degrés durant des mois n’empêchent pas de grandes villes où tout le monde se nourrit normalement, est chauffé normalement, consomme de l’électricité en abondance normalement, tout ça avec une densité de population de 7 habitants au km2.
      Pendant ce temps, en France, avec une densité de population voisine de 106 habitants au km2 sur un territoire de 610 000 km2 au climat infiniment plus clément et bien plus riche (du pt de vue agricole) que celui des russes, nous avons des pannes de courant permanentes en période d’hiver (chez moi, dès qu’il tombe plus de 5 cm de neige, ou qu’il pleut un peu abondamment, c’est la panique, l’arrêt d’internet, la coupure du téléphone pour au moins 24 ou 48 heures, des coupures d’électricité toutes les demi-heures, etc. Nos frontières sont une passoire, nos lois restent théoriques, les services publics ne rendent plus du tout service ( la Poste par exemple, fonctionne seulement 31 heures par semaine, c’est misérable ! (il y a 168 heures dans une semaine !) ; le matin, le pays est moitié mort jusqu’à 9 heures, et maintenant ça commence à être 9 h 30, sans compter nombre d’établissements pour lequels tout est mort avant 10 h du matin, comme les compagnies d’assurance, et de plus en plus de services dits  »sociaux » comme les CAF, entre autres. En moyenne, dans les CAF, pour joindre quelqu’un en chair et en os au téléphone, il faut une grande heure, quand on y parvient ! et quand on y parvient, c’est pour s’entendre dire  »je ne m’occupe pas de ça, écrivez-nous ».

      Ce n’est donc pas en fabriquant des gosses tous azimuts à tort et à travers qu’on va arranger la situation. En revanche, ce qu’il faut, c’est augmenter de façon verticale la qualité humaine de la population, ET SON NIVEAU DE VIE. Il faut restaurer une santé publique digne de ce nom (je citais le chiffre effrayant de 3 millions de victimes d’herpès génital en France, ce qui n’intéresse personne parce que ça ne tue pas comme le sida, et pourtant l’herpès génital est une catastrophe de première grandeur parce qu’ion ne sait ni le déceler à temps, ni le soigner autrement qu’avec des adjuvants préhistoriques comme le zovirax, ce qui rend la vie des victimes absolument INFERNALE au moins dix jours par mois, et ne parlons pas de la contagiosité affolante.

      Trois millions d’adultes atteints d’herpès génital, ça signifie ceci : la plupart des victimes sont des célibataires tardifs, car les conjoints de ces personnes-là qui ont la chance d’être encore indemnes se séparent presque tous.
      Je ne parle pas ici des mariages officiels, je parle des couples réels, officiels ou non. On peut estimer l’incidence du vrai célibat tardif (donc vie non en couple) à moins de 20%. Sur 25 à 30 millions de personnes françaises sexuellement actives, on peut donc estimer que les célibataires concentrent au minimum 75 % des cas d’herpès génital parmi celles de ces personnes qui ne vivent pas en couple. Ce sont ces personnes qui fournissent les plus gros contingents de  »vagabonds sexuels ». En raisonnant par ordre de grandeur réaliste, on a donc, sur les 5 à 6 millions de personnes sexuellement actives ne vivant pas en couple, au moins 2 millions parmi les 3 millions de malades d’herpès génital.

      Donc quand on se permet au hasard une relation sexuelle avec une personne ne vivant pas en couple, on a en gros une chance sur trois, au moins, que cette personne soit porteuse d’herpès génital ; ce qui est très vicieux, car cette maladie n’est pas contagieuse en période de non-crise. La contagiosité maximale se situe dans le trois ou quatre jours qui précèdent la crise déclarée visible. Ainsi le risque n’est significatif qu’une douzaine de jours par mois. Mais la crise déclarée interdit toute relation, donc ce n’est que quatre ou cinq jours par mois, dans les trois ou quatre jours précédant la crise, qu’on encourt le risque maximal de contamination sans le savoir. En prenant une généreuse marge de sécurité, cela signifie que dans une relation complète avec une personne qui ne vit pas en couple, on a une chance sur 20 d’être exposé au risque de contamination pure et simple par l’herpès génital, car il faut bien les caser quelque part, les trois millions de personnes atteintes de ce mal qui tue immanquablement toute vie commune.
      On voit bien, ainsi, qu’un gros problème de santé publique se tapit derrière cette affection. Si on y rajoute tous les autres problèmes de santé publique, vu les restrictions actuelles sur le soins médicaux, on peut affirmer que la santé publique française part en quenouille depuis de nombreuses années.
      Ajoutez à ça les addictions aux drogues douces ou non (un jeune sur trois expérimente le hasch avant l’âge de quinze ans…et le hasch, très souvent, est l’antichambre de la dépendance à la cocaïne, qui vous expose à copuler avec des gens à la santé hautement douteuse). Ajoutez-y l’alcoolisme, le tabagisme, les misérables soins dentaires non remboursables, etc, on voit ainsi que parmi les 65 millions d’habitants, il y a des quantités phénoménales de poids morts. Avec 35 millions en état de santé excellente, une incidence proche de zéro des MST, un QI moyen élevé et des qualifications professionnelles de haut niveau , on s’aperçoit que 35 millions d’habitants en bon état, bien soignés, sains, qui fréquentent bien plus les piscines et las salles de sport que les hôpitaux et les rave-party, on obtient avec ces 35millions une population valide capable de se défendre bien plus nombreuse et bien plus efficace qu’avec 65 millions d’habitants en voie de clochardisantion qui hantent des service de santé de plus en plus débordés et de moins en moins efficaces, encombrés d’une marmaille de qualité déplorable que leurs parents seront bien incapables d’élever correctement.

      Donc, faut arrêter une fois pour toutes avec le populationniste imbécile. Un bon niveau de vie moyen, une santé publique au top, un QI élevé, des industries de pointe (y compris industries d’armement), une nourriture saine et PROTEINEE (donc halte au véganisme propagateur de morts-vivants), une qualité de vie et une haute prévalence d’instinct de conservation individuel et collectif, voilà ce qui permet à une société de survivre dans le monde actuel et d’écarter d’elle n’importe quelle menace migratoire et/ou sanitaire.

      En plus, une densité de population faible est la première condition indispensable pour préserver l’environnement, ce que ces salopards de prétendus écolos ne veulent pas entendre alors que c’est d’une évidence criante.

      Tout le contenu du présent message est authentiquement RESISTANT. On peut encore l’exprimer, mais au train où ça va, exprimer ces idées explicitement coûtera des poursuites judiciaires. Ce qui démontre que ces idées vont à l’encontre de tout ce qui dissout notre nation française. Autrement dit, ça tend à prouver que tous ceux qui répandent des idées contraires sont plus jntéressés par la dissolution de la France qu’à sa prospérité et sa survie dans le monde dangereux et impitoyable où nous vivons.

      1+
        • C’est vrai qu’il est bon.
          Je rajouterai pas quand il veut !

          J’ai toujours considéré que si on avait « pas fait venir » ces millions de bons à rien, on serait au niveau de la population des années quatre-vingt…et que les choses seraient gérées tout aussi bien qualitativement que quantitativement…les budgets sociaux suivraient et le QI moyen des petits français, plombé par l’école rabaissée abyssalement par et pour les métèques ainsi que l’état sanitaire des populations aussi…
          Cercle vertueux s’il en est.

          HUGH à toi Mohican !

          3+

          Image

      • Je suis d’accord avec vous sur beaucoup de points, mais je vous trouve un peu eugéniste… Je sens que je serai euthanasié sous peu, comme tous les poids morts Blancs. Que faites-vous de la masse de FDS au QI très peu élevé, celle qui, depuis des siècles, a servi de chair à canon ? Soleil vert aussi pour tous ? Pour les handicapés, les déficients mentaux, les grands malades ?
        Les écolos, du plus loin que je me souvienne (voynet, mammère…) étaient beaucoup plus préoccupés par l’immigration qu’ils applaudissaient à tout rompre et encourageaient de leurs voeux et leurs votes que de l’environnement. Léon va encore râler, mais le veganisme a un lien très fort avec le satanisme, qui a tout envahi. Je ne sais pas à quoi ils veulent aboutir en supprimant les protéines animales, les glucides lents étant l’aliment du cerveau. Fabriquer des corps peu musclés ?
        Vous avez oublié la pillule contraceptive et le rejet d’oestrogènes dans l’eau que nous consommons après nettoyage. Au point que les poissons changent de sexe dans les rivières et que, selon vous, les micro-pénis deviennent légion, ce qui est extrêmement inquiétant. Ce n’est pas sans raison que le pénis des Français ait perdu 8mm en moyenne depuis 1948.
        Le respect de la nature et de la santé publique commence par un comportement responsable de chacun, aussi contraignant soit-il.

        0
        • « Ce n’est pas sans raison que le pénis des Français ait perdu 8mm en moyenne depuis 1948″…😂 😝 🤣 😆

          Sapristi !
          Je me disais aussi que mes parties honteuses avaient rapetissé…
          Et moi qui croyais en la providence divine…et voyais ce miracle comme un signe du tout puissant…une récompense de ma morale à toute épreuve… du rejet de mes mauvaises pensées…
          Il n’en est rien…

          Je me suis juste rabougri du zguègue…en buvant de l’eau…merde…….

          Bon dieu que ch’uis déçu !
          Déçu !

          https://youtu.be/4DNYGuoHkHU

          1+

          Image

          • Petit fou rire ! Tu peux continuer à boire l’eau de l’image, comme le petit chat. C’est la même qu’au robinet sauf que, psychologiquement, c’est plus difficile.
            Pourquoi veux-tu que le Bon Dieu te récompense en te rabougrissant tes « naughty bits » ? C’est la nature la coupable, ainsi que l’inactivité. Passé un certain âge, les instruments inactifs des messieurs perdent en taille, comme les colonnes vertébrales qui se tassent.
            Je suis con et vaincu que les hormones de l’eau du robinet influent fortement lors de la grossesse et de la croissance des enfants, surtout des garçons, sur la taille de l’équipement de base.
            C’est très bien de repousser tes vilaines pensées et de ne pas tirlipoter tes parties honteuses. Tu auras une image.
            Pieuse, évidemment.
            Merci de m’avoir bien fait rire.

            0
      • EN GEORGIE les pierres guides. une autre reflexion 1. Maintenez l’humanité sous 500,000,000 en équilibre perpétuel avec la nature
        2. Guidez la reproduction sagement – améliorez la forme et la diversité
        3. Unifiez l’humanité avec un nouveau langage vivant
        4. Dirigez la passion – la foi – la tradition – et toutes choses avec un tempérament raisonnable
        5. Protégez les gens et les nations avec des lois équitables et des justes tribunaux
        6. Laissez toutes les nations résoudre intérieurement les disputes extérieures dans un tribunal mondial
        7. Évitez les lois insignifiantes et les fonctionnaires inutiles
        8. Faites la part des choses entre besoins personnels et responsabilités sociales
        9. Récompensez la Vérité – la Beauté – l’Amour – qui cherche l’harmonie avec l’infini
        10. Ne soyez pas un cancer pour la Terre – laissez de la place pour la nature – laissez respirer la nature (autre interprétation)

        2+

        Image

  11. En 2012 la guenon disait que « ça n existerait jamais » et « qu’il ne fallait attiser les peurs ». Nous y sommes et la GPA, c’est pour bientôt. Garde ton index valide, Léon.

    12+
    • Le livre « La guenon » d’Ava Djamshidi et Nathalie Schuck a bien été publié sous un autre titre, Madame la Présidente, fin janvier par les Editions Plon.

      2+
  12. que peut-on attendre d’un pays où le président est une tapette ?tout ce qu’il sait faire est caresser les nègres bien membrés il devrait avoir le cul cassé non ?

    23+
  13. Comment va t on appeler la fête des mères et/ou des pères , la fête des parent 1 et la fête des parents 2 ?
    Léon comme toi j ai l index qui démange , qui se lance pour le premier coup dans la fourmilière ?

    16+
  14. Leon on est 2 . Le monde entier court à sa perte. Plus aucune valeur morale, et je pense aux enfants élevés par ces couples contre nature que vont ils devenir .Deja à l’école là on fait pas de cadeaux ils vont se faire allumer copieux et cela les poursuivra toute leur vie. Merci les Tafioles et les gouines adopteuses.

    20+
    • Homoparentalité existe depuis toujours, certains gays sont pères parce qu’ils ont épousé une femme par convention sociale et certaines gouines sont mères pour avoir eu des relations avec un homme. L’adoption par des couples homosexuels est quelque chose de beaucoup plus récent.

      En réalité, le problème majeur n’est pas l’homoparentalité, mais l’idéologie ambiante visant à priver les individus de leur sexe pour des questions purement idéologiques, au nom d’une égalité factice entre la faùmille homoparentale et hétéro. La majorité hétéro est invitée à disparaitre sans laisser de trace pour permettre à une infime minorité de ne pas se sentir discriminée car différente donc les notions de père et mère doivent s’effacer, devant parent 1 et 2. Or en réalité, puisque les LGBT sont différents, ils le revendiquent même, ils en sont fiers ce qui en soit est légitime puisqu’ils sont homo par un caprice de la nature et non par perversion, ils cultivent pour certain un sentiment de différence permanente donc de discrimination qui persistera tant que les hétéro n’auront pas adopté leurs codes et même au delà puisqu’en raison de cette différence revendiquée, ils se sentent en permanence discriminés.
      A mon sens, la vraie perversion est là, dans cette volonté de criminaliser les hétéros au non de leur différence. Les activistes LGBT sont hétérophobes au nom de la lutte contre l’homophobie. C’est entre les mains de ces fanatiques que les enfants sont réellement en danger, qu’il s’agisse de leurs enfants naturels ou adoptés.

      Si on admet que le placement d’un enfant dans une famille est réalisée pour le bien de cet enfant, en raison des moqueries qu’il aura à subir, celui-ci ne devrait pas être placé dans une famille homoparentale à moins qu’il ait un lien familiale avec l’un ou l’autre des conjoints. On ne peut pas empêcher un père homo d’élever son fils naturel. Cela a toujours existé et à priori n’a jamais causé de problèmes particuliers hors moqueries à l’école.
      A priori, on peut penser qu’un couple d’homosexuels normaux (non activistes LGBT hétérophobes) pourraient adopter et élever de façon à peu près normal un enfant ce qui est probablement le cas mais pose un problème d’ordre juridique puisque la décision n’est plus prise dans l’intérêt de l’enfant mais des parents (au nom de la non discrimination) transformant l’enfant en un droit, une simple marchandise alors que l’enfant, en tant qu’être humain, est un sujet de droit. A titre personnel, c’est cette marchandisation de l’être humain, de l’enfant, qui me révulse le plus dans cette inversion du droit.

      4+
      • Je suis d’accord avec vous, mais l’écueil se situe dans le fait que notre époque, ou plutôt les gens qui la peuplent ont perdu tout bon sens et tout repère. La logique, la raison, le respect de la nature des choses et des êtres ne prévalent plus, l’égalitarisme règne, un poulet = un cochon = une homme = une femme = ce qu’on voudra bien y mettre.
        Seul le feu régénérera l’époque. Avec le temps je comprends beaucoup mieux le mythe de Sodome et Gomorrhe et surtout celui de leur destruction par le feu du ciel . Comment pouvions nous imaginer il y a plus de 30 ans ce que serait une telle cité ? aujourd’hui on peut.

        3+
        • Les bébés éprouvette ont fêté leur 40 ans il y a déjà quelques années. Alors si, il y a trente ans, on pouvait déjà imaginer les dérives que ces créations de laboratoires pourraient donner, même si la majorité de l’humanité n’a pas l’esprit tordu au point de concevoir l’idée que des savants diaboliques créeraient des hommes-animaux ou chimères, qu’ils bidouilleraient des cellules pour créer selon leur bon vouloir tout et n’importe quoi, au nom de la science sans consience. Je suppose que personne non plus, hormis les planificateurs de ces monstruosités, n’imaginaient que ces recherches indécentes permettraient de fabriquer des bébés aux yeux bleu ou vert sur commande, et qu’on les vendrait à tous les anormaux et les dévoyés de la terre pouvant s’offrir un jouet humain.
          Honte à tous ceux qui ont créé ces horreurs, à tous ceux qui les ont cautionnées par leurs votes et les ont même applaudies.
          Ne doutons pas un instant du châtiment divin. Quel père tolèrerait de voir sa progéniture s’adonner aux vices et jouer aux apprentis-sorciers sans sévir ?

          1+
            • D’après une émission que j’avais vue sur le sujet, beaucoup d’entre eux étaient très perturbés de ne pas connaître leurs « géniteurs ». Certains ont découvert qu’ils étaient les enfants de très proches d’hitler… Ca doit faire mal.

              1+
  15. Cette politique du génocide administrative de père et mère a déja commencer il y’a quelques années. Ce que je fais quand j’ai affaire a pareil merde, je raye parent 1 et parent 2 et réécris père et mère.
    Je ne signe meme plus la charte de la laicité.

    20+
  16. je vois une France malade, malade de l’immigration, de l’islamisme, de la drogue, de l’inversion sexuelle, de la cécité mentale, de l’hypocrisie … quel virus qui a donc permis le déferlement de tous ces maux ?

    26+
    • La passivité. Quand un peuple n’est pas capable défendre son identité et ses traditions, même pas capable de protéger ses femmes et ses filles,il a ce qu’il mérite. Voter pour des enculés pendant quarante ans, cela a un prix, la décadence et la disparition en temps que nation.

      21+
    • Bonjour, l’homme ne crois plus en Dieu, il veut vivre comme si Dieu n’existait pas……ça ne fonctionne pas comme ça ! Il y a des lois spirituelles à respecter et à suivre ! mais chacun est libre de ses pensées et de ses actes….sauf que l’on voit le résultat ! Bonne soirée.

      10+
      • C’est effectivement la disparition de la Religion qui autorise le pourrissement complet de notre société, sans Dieu, chacun fait ce qui lui plait.

        2+
  17. L’homosexualité existe depuis que l’humanité existe. C’est une conséquence d’un déséquilibre hormonal lors d’une grossesse, sachant cela, il est évident qu’il n’y a pas de gène homo et qu’il serait possible de corriger ce déséquilibre hormonal pour éviter d’avoir un bébé homo.
    De toute évidence, les technocrates ne semblent pas intéressés par les recherches sur des protocoles médicaux pour prévenir l’homosexualité et préfèrent sombrer dans l’absurde, créant des problèmes à la chaine sans résoudre quoique ce soit.

    13+
    • « L’homosexualité existe depuis que l’humanité existe. »

      L’homosexualité existe…depuis la nuit des tantes ! 🤑
      Oui mais le prosélytisme gay, prend une sale tournure…
      https://www.medias-presse.info/sadomasochisme-homosexuel-pour-illustrer-des-timbres-finlandais/8911/

      Légende de la photo :
      Parents référents 1 et 2…très à cheval sur l’éducation de leurs enfants…

      🇫🇷 Louis Ferdinand

      9+

      Image

    • Mannek dit : 13/FÉV/2019 À 17 H 59 MIN

      Alors là Mannek, nous sommes en complet désaccord.
      L’homosexualité, surtout masculine, n’a dans au moins 90 % des cas aucune origine physiologique prouvée. Ce n’est pas faute d’avoir cherché avec acharnement. Il n’a jamais rien été démontré de probant (tout un numéro de  »Pour la Science » a été consacré à ce thème, et la conclusion est sans appel).

      L’homosexualité est un comportement, qui dépend beaucoup des premières expériences du plaisir. Contrairement aux théories médicales toutes en échec, les preuves sont nombreuses de cette réalité : le plaisir homosexuel existe et l’homosexualité consiste à décider de ne pas s »en priver.

      L’éditeur français PAUVERT a diffusé en deux gros tomes un vieil ouvrage érotique dont le titre est  »Ma vie secrète » et dont l’auteur a pris le pseudo  »ANONYME ». Cet auteur, anglais, reste encore inconnu de nos jours.
      L’auteur y analyse avec une remarquable lucidité la genèse du goût pour l’homosexualité masculine, l’ayant expérimentée lui-même avant de se lancer à corps perdu dans une vie adulte consacrée au plaisir avec les femmes , qu’il raconte intégralement, de son adolescence jusqu’à l’âge de 68 ans.

      D’autre part, l’exemple des prisons montre bien que faute de grives on mange des merles, et que faute de femmes, une forte proportion des prisonniers de longue durée s’adonne à l’homosexualité masculine.

      Chez les garçons ados, le plaisir commence souvent entre garçons, et ce goût s’estompe dès les premières expériences avec des filles.

      En réalité, refuser l’homosexualité est un acte de la volonté, décidé la plupart du temps pour plusieurs raisons qui se cumulent. Cet acte de volonté marque généralement la frontière du passage à l’âge adulte. Sans cet acte de volonté, on entre dans le libertinage assumé et volontaire qui ne se refuse rien, avec ses risques et périls.

      Les fausses théories physiologiques de l’homosexualité masculine sont socialement dangereuses et nocives. Les premières victimes de ces dangers sont les libertins eux-mêmes.

      D’une part, ces théories déresponsabilisent le comportement homosexuel masculin : l’homosexuel adopte une posture identique à celle des races de couleur qui nourrissent un complexe envers les races blanches. Il se victimise et accuse de tous ses maux l’homophobie, de même que le Noir ou le métis indéfini accuse de tous ses maux le racisme. C’est contraire à la dignité humaine. Un homosexuel par goût doit assumer les avantages et inconvénients de ses choix sans perdre sa dignité, donc sans accuser à tout propos autrui d’homophobie.

      La nocivité de cette victimisation peut aller très loin. En effet, la tentation est très forte, chez les ennemis de l’homosexualité masculine, de prétexter de ces théories physiologistes pour discriminer les personnes homosexuelles par diverses brimades elles aussi contraires à la dignité humaine. Par gros temps (comme les temps vers lesquels nous allons tout droit), ces antihomos peuvent décider d’isoler les  »porteurs » de ces anomalies génétiques supposées causer l’homosexualité, de les enfermer dans des asiles ou des camps, ou des structure médicales fermées (exemple, les demandes répétées de ‘sidatoriums »), de leur refuser toute vie sociale normale, etc. Exactement comme les lépreux au Moyen-Age.

      La vraie dignité et le véritable intérêt de la société tout entière est, pour les hommes qui apprécient et pratiquent sans se gêner le comportement homosexuel, de l’assumer pleinement, sans complexe et sans réclamer des droits particuliers. Je cite un exemple célèbre : Roger Peyrefitte. Dans la discussion suite à un dossier de l’écran consacré à ce sujet par le regretté Alain Jérôme, il avait balayé cruellement d’un revers de main tous ceux qui cherchaient à biaiser, à se victimiser, à laisser croire à leur  »différence », bref à quémander une légitimité particulière du fait de leurs goûts, à singer le mariage homme-femme en réclament (déjà !) le  »droit à une famille ‘normale », etc etc. Roger Peyrefitte avait répondu d’un mot qui glaça l’assistance et fit taire jusqu’à la fin toutes ces pleurnicheries antihomophobes. Il avait dit ceci :

       »mais voyez-vous, ces revendications de se marier entre eux, de fonder des familles  »comme les autres », etc, tout cela, voyez-vous, c’est une homosexualité DOUTEUSE  »

      Une société forte a besoin de normes majoritaires qui la fondent et lui assurent le mieux possible un avenir lisible fier et durable. On aura beau tordre le sujet dans tous les sens, que ce soit du point de vue de l’hygiène publique, de la santé publique, de l’intérêt majoritaire des membres de la société, de la clarté de la structure sociale, on ne peut pas trouver mieux que le mariage homme-femme classique dans le but de créer une famille  »classique » avec père, mère, enfants qui savent d’où ils viennent, qui ont des ancêtres qu’ils respectent, une généalogie, une histoire familiale simple et claire. On n’a pas trouvé mieux qu’une loi sur la filiation identique pour tous, car des familles excentriques c’est la porte ouverte au chaos. Voyez le fourbi inextricable de la structure dune famille dans laquelle le père du marié fait les enfants à sa belle-fille au lui que ce soit son mari (le fils de ce géniteur, donc) car ce dernier préfère s’amuser avec la drogue, avec des hommes, etc. (cas fréquents, hélas) Le chaos dans les état-civils est un facteur de dissolution rapide d’une société, qui en peut de temps, perdra toute son identité, son histoire, sa culture et jusqu’à sa langue. Une vraie mort sociale sans retour possible

      Tout le reste est du bla-bla

      Certes, il existe des cas médicaux évidents mais ils sont ultra-minoritaires dans l’uranismosphère. S’il n’existait que ces cas d »homosexualité, on n’en parlerait jamais, cela resterait des anomalies de cirque comme les femmes à barbe et autres monstres vivants. Mais non, au moins 90 % des homosexuels sont des gens comme les autres, qui n’ont généralement qu’un souci : cacher leur goût de leur mieux, ne pas faire parler d’eux, car souvent ce sont des gens mariés (il est connu qu’à Paris, les saunas homosexuels masculins sont fréquentés par une forte majorité d’hommes mariés). C’est tellement vrai qu’un hebdo tabloïd pour femmes comme  »Elle » a pu intituler, il y a de nombreuses années, un de ses articles à sensation ainsi  »Attention Madame, quand votre mari vous trompe, ce n’est pas nécessairement avec une femme ».

      Une fois bien assimilée cette réalité vieille comme le monde, on est bien obligés de faire avec et de prendre la question par le bon bout, si j’ose dire. Et ce bon bout, c ‘est ce que je viens d’exposer.

      5+
      • Dernier Mohican dit :
        13/FÉV/2019 À 23 H 28 MIN

        Auriez vous la même tolérance et compréhension (des mécanismes) y compris juridico-institutionnelle avec la prostitution ( 40 000) et ses clients (plus d’un million d’habitués en cache sur le pays.)? phénomène important résultat de la misère mais pas seulement , sous le tapis de l’hypocrisie, de la bonne conscience « vertueuse » d’apparence proclamée et de la « moralisation ». Sans aucune provocation…cdlt.

        1+
        • @Anonyme dit : 14/FÉV/2019 À 15 H 04 MIN

          La prostitution est un commerce. Une personne vend ses prestations sexuelles contre argent sonnant et trébuchant. L’acte commercial est simple, clair, sans lendemain, n’engage personne à rien. Comme dans tout commerce, on fait de bonnes et de mauvaises affaires. Et on encourt des risques bien connus.
          Le vendeur de ce type de prestations est soit homme soit femme (les travs sont essentiellement masculins).
          Cependant une forte majorité de personnes qui se prostituent sont des femmes.

          La prostitution revêt plusieurs aspects. Il y a des vendeurs de prestations professionnels et amateurs, ces derniers faussement appelés  »occasionnels »…les fins de mois difficiles des couples mariés, où les deux époux sont d’accord pour combler les déficits avec un zeste de michetonnage…..

          Vendre des prestations sexuelles est légal, mais consommer ces prestations contre paiement parfait ne l’est plus depuis une loi de Hollande (une loi de plus…..). C’est un peu comme si vendre de la drogue était légal mais qu’en consommer soit illégal. Dans la pratique, c’est plutôt l’inverse : tout se passe comme si consommer était légal tandis que vendre le produit serait illégal. On y perd son latin, autant plus que pour réprimer au nom de ces lois tordues, on se heurte à un insoluble problème d’établissement de la preuve.

          Un prude raide comme un verre de lampe pourrait à bon droit soutenir que le mariage est un acte de prostitution, d’ailleurs ce thème est souvent allégué dans la littérature spécialisée. Les cadeaux de mariage, les bagues de fiançailles, les dots des deux côtés, etc, mélangent à la fois sexualité légale et argent…..

          Exemple : dans Clochemerle, l’auteur (LeChevalier) insiste lourdement sur le bourgeois arrivé pourri de fric qui va s’offrir sur le marché ad hoc une jeune fille fraîche et saine comme épouse, donc reproduire avec elle alors qu’il est lui-même trop âgé, atteint de tares séquelles de maladies vénériennes dues à une vie sexuelle antérieure trop facile à cause de son argent (ce personnage est incarné dans cette oeuvre par le notaire  »très bien » de Lyon, qui fréquente volontiers des prostituées pas fraîches du tout, avec qui il a chopé ses tares, et ce personnage est opposé au modeste greffier silencieux passe-muraille auquel personne ne prête attention mais qui se farcit en toute discrétion ces femmes de bourgeois friqués qui n’ont même plus la force de leurs envies tellement ils s’en sont gavés dans leur jeunesse dissipée. Un thème ultra-galvaudé qu’on retrouve chez nombre d’auteurs par forcément de gauche (LeChevalier était de gauche dure, les gens qui ne lisent Clochemerle que dans a sa première moitié ne le savent même pas, il faut lire la fin, avec ses diatribes antimilitaristes incroyablement grossières, pour le découvrir).

          Mais la droite dure n’est pas en reste et s’est elle aussi emparée du même thème.

          Par exemple, Vacher de Lapouge, catalogué comme fasciste raciste cynique et, paraît-il, qui était un des auteurs préférés de Hitler, dans son livre  »Les sélections sociales », brode longuement sur le même thème, opposant les nécessités eugéniques de la promotion des hommes forts et sains par leur qualités génétiques et non par l’argent. Lui aussi prend comme exemple des notables pourris de fric qui vont se reproduire avec de belles femmes fraîches et saines alors qu’eux-mêmes ont perdu toutes leur qualités génétiques physiques et morales à cause de tout ce que procure l’argent facile. Lui va encore plus loin que LeChevalier auteur de Clochemerle, il dit carrément que les riches bourgeois qui accaparent les plus belles femmes pourrissent la race de par leurs tares, le plus souvent causées par la syphilis. C’est ainsi qu’en politique, les extrêmes se rejoignent…..

          Je ne m’implique pas perso dans mon texte, mes idées personnelles n’intéressent personne. J’essaie simplement de répondre à la question posée par Anonyme, celle de la prostitution.

          La prostitution est-elle bonne, mauvaise ou neutre dans une société souhaitable ? est-elle un bien ou un mal nécessaire, ?

          On peut penser à bon droit que dans une société idéale, il n’y aurait pas de prostitution, mais aucune société n’est idéale, donc la prostitution, qu’elle soit ouverte ou clandestine, légale ou non, existera toujours et existe sûrement depuis la nuit des temps. Je ne vois aucune autre réponse réaliste à ça que tout faire pour en minimiser ses effets socialement néfastes. De ce point de vue, les actions à mon avis les plus rentables sont celles qui pénalisent sans complaisance et lourdement le proxénétisme. Le reste est affaire d’une bonne éducation qui incombe essentiellement aux familles dignes de ce nom. et la meilleure éducation est celle qui insiste sans fioritures sur les dangers sanitaires impossibles à éradiquer de la prostitution, images à l’appui. L’information là-dessus me semble assez misérable en France. Elle laisse croire qu’une vie sexuelle débridée est compatible avec l’exigence d’un risque sanitaire proche de zéro.
          Je fais souvent l’expérience suivante, chaque fois que je le peux. Je présente à un homme la cas suivant :

          ### DEBUT DE MA QUESTION ###

          vous avez un ticket d’enfer avec une femme magnifique, appétissante du feu de Dieu, vous n’en avez jamais vu d’aussi désirable, d’aussi adorable, et en plus, le courant est passé direct entre elle et vous; Vous vous donnez RDV pour la nuit suivante en vous promettant tous les plaisirs du paradis. Une heure avant ce RDV de tous les délices espérés, un ami sûr vous téléphone :  »fais attention, couvre-toi quand même, elle est séropositive. Bien sûr si tu fais le nécessaire, tu ne risqueras rien, mais je préfère te prévenir ».

          Et je demande alors à mon interlocuteur  »alors, vous irez au RDV ou vous annulez tout ? »

          ### FIN DE MA QUESTION ###

          Ca va faire hurler toutes les associations antidiscriminatoires de la planète mais je n’y peux rien, je suis au regret de révéler ce résultat de ma question à mille francs :

          PAS UNE SEULE FOIS DE MA VIE, JE N’AI OBTENU LA REPONSE  »OH J’Y VAIS QUAND MEME, PAS GRAVE JE FERAI GAFFE MAIS ELLE EST TROP BELLE ». NON, NON, NON, TOUS, ABSOLUMENT TOUS, ME REPONDENT  » AH NON ALORS, BEN J’Y VAIS PAS, PAS FOU QUAND MEME, JE VAIS PAS RISQUER MA SANTE AH NON ALORS ! ».

          Et cette réponse sort immédiatement spontanément, sans un milligramme d’hésitation !

          LE PLUS COCASSE, QUAND J’AI POSÉ CETTE QUESTION, POUR VOIR SA RÉACTION, À MON MÉDECIN DE FAMILLE, IL M’A RÉPONDU SPONTANÉMENT, IL A SURSAUTE COMME DEVANT UN NID DE VIPERES, ET AVEC UNE CONVICTION FORTE, M’A REPONDU  » AH NON ALORS, J’Y VAIS PAS, SUREMENT PAS, PAS FOU !  »

          Ainsi, même des membres du corps médical, pour eux-mêmes; ne croient pas aux vertus des  »précautions » par le préservatif et autres  »protections » qu’ils préconisent pourtant, comme on le leur demande, à leurs patients qui prennent trop facilement des risques. Donc ces campagnes sont hypocrites, mensongères et dangereuses pour la santé publique. Ce n’est pas de la morale, la morale n’a rien à faire là-dedans, c’est un constat froid, c’est ainsi, quand ils savent, les gens sains, spontanément, ne veulent pas prendre de risques. Donc ces campagnes ne sont pas sincères et ne travaillent pas avec la vérité, r’est pour ça que de nos jours, le sida potentiel est un peu partout, dans toutes les classes sociales. On devrait donc montrer aux jeunes, par des images non censurées, ce que c’est que le sida en phase terminale, comme on montre aux fumeurs déraisonnables des poumons noirs comme du charbon de fumeurs en fin de parcours d’un terrible cancer des bronches….pas beau à voir ! et on devrait aussi montrer aux jeunes ce qu’est la maladie de Nicolas Fabre, la syphilis tertiaire, le vaginalisme en fin de parcours, l’herpès génital en pleine crise, aussi horrible chez la femme que chez l’homme, (3 millions de cas en France…..et pas de traitement….), etc etc etc, or on se borne à parler des vertus du préservatif, qui ne préserve pas de grand-chose….

          Eh oui, on est sur Terre,: pas au Ciel, c’est ainsi, que ça plaise ou non….

          3+
    • une conséquence d’un déséquilibre hormonal c’est archi faux. je sais pas ou vous allez chercher des trucs pareils!!! vraiment ca fait peur. mohican a raison sur le plaisir. d’ailleurs on retrouve des études sur les animaux plus de 400 espèces homo, dauphins, lions, bonobos ect……. et qui se la jouent plaisir. et non reproduction. aussi, actions punitives, ou récompenses. ect……. d’ou être pd comme un phoque!!!!

      1+
      • Pédé comme un FOC ! Nikita, surtout ne le prenez pas mal, mais le phoque n’a rien à voir avec les homos.
        Il s’agit du foc, petite voile à l’avant du navire, du hollandais Fokker, littéralement « celui qui prend tout par l’arrière ».
        Donc, pédé comme un foc. Et qu’on laisse enfin les phoques tranquilles, les pauvres !

        3+
          • @ Nikita La gauche aussi est populaire. Très. Ce n’est pas pour autant qu’elle est dans le vrai.
            J’essaie toujours de rendre aux expressions, aux termes mal retranscrits, leur vrai sens, de trouver la raison qui a motivé ce que la sagesse populaire a choisi de garder.
            Les cris d’orfraie sont une altération de la chouette effrai, mal comprise.
            La vérité sort de la bouche des enfants ? C’est absolument faux. Cela provient d’un conte où le roi se promenait nu et que seuls les enfants osaient dire « le roi est nu », les adultes ne s’y risquant pas. C’est l’origine d’une monumentale erreur : les enfants mentent comme les grands, parfois comme des arracheurs de dents. D’où les abominables histoires d’Outreau et la ruine de plusieurs vies.
            Ne me prenez pas pour un donneur de leçons, Nikita. J’aime beaucoup vous lire. Je me permets simplement de vous rappeler que le manque de rigueur dans ce que je viens de décrire est source de confusions dont les conséquences catastrophiques peuvent être dramatiques.
            Outreau m’a marqué à vie. 52 magistrats ont lu le dossier et aucun n’a rien trouvé à redire. C’est aussi aberrant que monstrueux. N’importe lequel d’entre nous peut être victime de soupçons injustifiés pour cause d’idées reçues.
            Il paraît que les jeunes disent Croquignol au lieu de Grand Guignol. Pas grave, a priori. Mais c’est encore quelque chose qui disparaît. Bientôt, à ce rythme là, le Christ deviendra une légende. Il paraît aussi, d’après une femme qui conte des histoires dans les maternelles, qu’il ne faut pas parler d’anges aux enfants ; ils ne savent pas ce que c’est. C’est ainsi que le monde change, pas forcément en bien.

            4+
            • POVBËTE et vous avez entierement raison!!!! bravo pour votre authenticité et rigueur contrairement a la facilité….. populaire!!!!

              2+
              • Nikita, vous n’êtes pas obligé de vous ficher de moi, surtout quand j’ai ABSOLUMENT RAISON !
                Non mais !
                Ignorance plus que facilité dans le peuple, je dirais.

                0
                • les deux mon général les deux !!et si on ajoute la dominace ca fait un brelan!!! voire un….. branlant voui je sait tirer par les tifs!

                  0
      • Il conviendrait de ne pas reprendre la propagande LGBT, il ne peut y avoir 400 espèces animales homo sinon elles auraient disparues, il serait plus judicieux de dire qu’il y a 400 espèces animales où le libertinage se traduit par des comportements homosexuels.

        Les libertins humains ont aussi des conduites homosexuelles mais celles ci sont voulues alors que l’homo lui est né comme cela. Dans certaines sociétés primitives, ils étaient tolérés, ils s’occupaient de leurs neveux et nièces mais n’étaient pas autorisés à se marier.

        Enfin, je persiste, les homos de naissance le sont en raison d’un déséquilibre hormonal de leur mère au cours de la grossesse.

        3+
      • @nikita dit : 14/FÉV/2019 À 18 H 51 MIN

        J’ai lu il y a une quinzaine d’années un reportage de 7 pages sur la saison des amours annuelle des morses de la catégorie  »éléphants de mer » en Antarctique avec force photos. Je ne me souviens plus si c’était  »Science et Avenir » ou  »Scientific American » édition en français (sous le titre  »Pour la Science »).

        C’était hallucinant, dantesque, je n’ai pas de mots assez forts.

        A l’âge adulte, un morse éléphant de mer pèse entre 2 et 3 tonnes.

        Des centaines de milliers de morses se rassemblent sur une plage Antarctique. Mâles, femelles, enfants de tous âges..

        Les mâles sont en rut total et y restent pendant au minimum une semaine pendant laquelle ils ne se nourrissent pas. . Ils ne connaissent pas de repos sexuel et consomment absolument tout ce qui leur tombe sous le ventre : Jeunes morses femelles encore sexuellement pas mûres, vieilles inaptes à la reproduction, jeunes mâles, tout, tout, tout, absolument tous. Et en plus ils font couramment ça entre eux. Une orgie générale immense sur toute la plage où plus aucune loi dite ‘naturelle  » ne s’applique. L’exubérance sexuelle totale, absolue, dans une orgie débridée sans répit. sans le moindre discernement dans le choix des partenaires. Le mâle couvre une femelle, puis un tout jeune morse même pas nubile, puis une femelle trop vielle, puis un compagnon, et le cycle recommence dans un enthousiasme général indescriptible. Les corps sont si serrés qu’on ne voit pas une seule petite parcelle de sol entre eux, ça fait un rassemblement qui couvre le sol à 100 %. L’auteur, vu la taille de ces plages, estimait à plusieurs millions le nombre total des participants à ces bacchanales ahurissantes. Quand toutes les forces sexuelles sont épuisées, chaque morse repart seul vivre sa vie de morse ordinaire, son,paradis c’est les eaux froides en surfusion où il trouve un krill irréprochable, inépuisable, infini, qui constitue sa nourriture principale comme pout tous les cétacés. Car le morse est un mammifère, un des plus gros sur Terre après les baleines vraies (bleues) et les grands cachalots.

        J’ignore si ces faits sont à l’origine de l’expression  »pd comme un phoque ». Mais ces orgies collectives époustouflantes ne concernent que les éléphants de mer.

        1+
        • Dernier Mohican J’ai lu, il y a plus de trente ans, que l’expression pédé comme un FOC vient du hollandais FOKKER « celui qui prend tout par l’arrière ». Vous savez certainement que le foc est la plus petite voile à l’avant du navire. FOC = FOKKER en hollandais.
          Les phoques ont-ils la sexualité débridée des éléphants de mer ? Je n’en ai pas la moindre idée, mais l’écriture pédé comme un phoque est une grossière erreur due à l’homonymie.

          1+

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié apres contrôle.